• Comment réaliser un court-métrage ?

     

    par murdarco |

    Comment réaliser un court-métrage ?

    Réaliser un court-métrage

    Vous êtes un réalisateur en herbe qui souhaite, un jour ou l’autre, faire des films diffusés dans toutes les salles de France, voir du Monde. Pour convaincre un producteur de ce talent potentiel il vous faudra passer, obligatoirement, par le court métrage.

    Aujourd’hui, à l’ère du numérique, réaliser un court métrage est à la portée de (presque) n’importe qui. Pour un tout premier film il est conseillé de choisir ce format mais vous pouvez également convaincre des financiers de vous prêter l’argent nécessaire à la conception d’un film en 16 mm voir en super 16 ou pourquoi pas carrément en 35 !!

    Attention : même si vous êtes débutant et que vous informerez le producteur et votre équipe de cet état de fait, ne vous comportez jamais comme tel ! Des milliers de projets de court métrage voient le jour et à peu près 5% d’entre eux sont effectivement tournés (entièrement) ! Et 50 % des films entièrement tournés sont diffusés…

     

    Étapes de réalisation

    1.

    Tout d’abord il faut écrire un scénario :

    Le scénario a des règles bien particulières qui consistent à raconter une histoire d’une manière visuelle. Rapprochez-vous de scénaristes professionnels pour vous conseiller car un film écrit maladroitement, même si l’idée est forte, n’engagera personne à vous suivre dans votre projet. 
    Découpez votre scénario en séquences, puis en scènes. Chaque séquence correspond à un changement de décor.

    2.

    Écrivez le synopsis : 

    Le synopsis est un résumé de l’intégralité de l’histoire et devra servir à fournir une idée de votre démarche au producteur que vous allez contacter. Vous présenterez au producteur un dossier constitué d’abord d’un pitch (résumé de quelques lignes qui donne envie de lire votre scénario), puis du synopsis, et enfin du scénario complet.

    3.

    Faites un découpage technique :

    Rapprochez-vous pour cela d’un chef opérateur qui saura vous aiguiller dans cette mise en forme. Si l’écriture filmique est difficile, le découpage technique (essentiel à votre projet) lui, est extrêmement complexe et ne souffre d’aucune approximation. Il s’agit de détailler, plan par plan, votre scénario en notant les effets (jour, nuit, travelling, gros plan, panoramique…) dans votre court-métrage.

    4.

    Maintenant vous pouvez envisager de chiffrer (approximativement) votre budget global : 

    Et demandez la somme correspondante au producteur, aux donneurs de subventions, à votre grand-mère. 
    Travaillez avec un directeur de production : c’est son métier, il dégrossira le travail et le budget prévisionnel s’affinera durant les autres étapes.

    5.

    Faites un dépouillement.

    Rapprochez-vous pour cela d’un 1er assistant-réalisateur qui vous aidera dans cette démarche nécessaire pour réaliser un court-métrage. Il s’agit de noter pour chaque séquence puis scène du scénario le nombre de comédiens, les décors, les accessoires, les effets spéciaux envisagés (une nuit est un effet spécial au même titre que la pluie ou une incrustation sur fond bleu), la valeur des plans (gros plan, plan américain, insert, plan d’ensemble…)
    Dressez des listes: La liste des rôles, des figurants, des décors, etc.

    6.

    Organisez un casting : 

    Créez votre casting à l’aide d’un directeur de casting (qui s’occupera des premiers rôles) et du 1er assistant (qui s’occupera des rôles secondaires), ainsi que du 2ème assistant (qui s’occupera de la figuration). NB : ne faites pas l’erreur de choisir votre meilleur ami pour le rôle principal (sauf si c’est Daniel Auteuil), mais un vrai comédien qui ne fera pas perdre de temps ni d’argent à tout le monde.

    7.

    Avec l’aide du directeur de production et du 1er assistant, constituez (minutieusement) votre équipe technique. 

    Tous les professionnels du cinéma qui font du long-métrage tournent également sur des courts, vous éviterez ainsi les films de copains et ceux de votre promotion qui, par définition, sont novices comme vous. Si vous tenez absolument à choisir ces 2 dernières options, pensez à doubler votre budget global.

    8.

    Avec l’aide de chaque chef de poste (chef opérateur, chef décorateur, Ingénieur du son, chef régisseur, etc.), définissez tout le matériel dont vous aurez besoin pour tourner le film tel que vous voulez qu’il soit. Présentez ces listes au directeur de production pour chiffrage budgétaire (hors dépassements) qui parlementera longuement en votre faveur avec le producteur qui cherchera le financement.

    9.

    A l’aide du 1er assistant, organisez des répétitions avec vos comédiens afin qu’ils sachent exactement ce que vous attendez d’eux, ne vous réservez pas la surprise de leur interprétation le jour du tournage !

    10.

    Faites un plan de travail avec le 1er assistant pour définir les dates, jours et horaires de tournage, ainsi que les présences nécessaires pour chacun des jours (le rôle principal, 30 figurants, 2 chiens, 1 steadicam, 1 traveling sur rail…).

    11.

    Cherchez les décors, les lieux de tournage et réservez-les.

    12.

    Donnez les indications de tout ce que vous souhaitez à tous les chefs de poste et laissez-les travailler (ils connaissent mieux leur métier et ses spécificités que vous) et répondez à toutes leurs questions.

    13.

    Concentrez-vous sur votre film (ce qu’il sera une fois terminé) et préparez-vous au tournage.

    14.

    Tournez chaque jour du plan de travail (plan par plan) à raison de minimum 12 plans (exploitables) par jour (en dessous, le budget pourra se multiplier par X fois vos hésitations et vos erreurs, sans compter les intempéries, les retards et les trébuchements de vos acteurs).

    15.

    Fin de tournage ! C’est dans la boîte.

    Ouf, mais ce n’est pas terminé. Il vous faut trouver un monteur image, et également un mixeur son pour que votre film soit entier. Les images auront été développées et étalonnées, et les sons seuls récupérés.

    16.

    Mettez tout le monde au générique (malgré vos divergences humaines lors du tournage) : c’est la moindre des choses ! Personne n’est payé sur un court métrage et ils vous ont offert gracieusement leurs compétences durant minimum un mois (préparation + tournage) et vous seul serez récompensé du (bon) résultat.

    17.

    Cherchez les festivals où vous pourrez présenter votre film terminé, des réalisateurs de film qui ont un long-métrage qui va sortir et qui accepteront de diffuser votre court-métrage en projection avant le leur. Bref, faites la promotion.

    18.

    Attendez le verdict (prix, acclamations, déceptions, critiques…) pour savoir dans combien de temps vous pouvez espérer tourner un autre film !

    Astuces et mises en garde

    Astuce(s) :

    Informez-vous, renseignez vous, lisez des manuels techniques, interrogez-vous... Plus un film est préparé en amont et plus il a de chance il a de voir le jour.

    Mise(s) en garde :

    Ne prenez pas le melon avant d'avoir reçu la palme d’or ! Il faut savoir rester humble et à l’écoute des autres. Si c’est votre premier film, ne vous prenez pas pour Spielberg durant la préparation et le tournage mais apprenez à… apprendre !


    votre commentaire
  • Comment fabriquer un clap de cinéma ?

     

    par alphamax |

    Comment fabriquer un clap de cinéma ?

    Fabriquer un clap

    Le clap est un accessoire indispensable sur un plateau de cinéma permettant de délimiter le début et la fin d'une séquence. Le bruit que le clap produit lorsque les deux parties s'entrechoquent sera enregistré par les micros et la caméra filmera ce claquement. Ainsi, en post-production, à l'étape de synchronisation du son et de l'image par les monteur et mixeur, le travail est facilité. De même, le clap indique de quel plan et séquence il s'agit et donne quelques informations techniques sur le film en cours de tournage (réalisateur, producteur...).

    Quelles sont les fournitures nécessaires ?

    • - 1 planche de médium
    •  
    • - 1 scie circulaire
    • - peinture "sous-couche"
    •  
    • - peinture noire "ardoise"
    • - peinture blanche
    •  
    • - charnières
    • - vis

    Étapes de réalisation

    1.

    Découpez dans votre planche, avec votre scie circulaire, un rectangle de 20x15cm. Puis, un autre de 20x2cm (votre clapet).

    2.

    Passez une première couche de peinture "sous-couche" sur vos deux parties, et laissez sécher.

    3.

    Passez une seconde couche à l'aide de votre peinture noire "ardoise" sur vos deux parties, et laissez sécher.

    4.

    Fixez les deux parties avec votre charnière, en bas ou en haut à gauche. Assurez vous bien de la justesse de vos mesures et du bon système de fermeture/ouverture de la charnière.

    5.

    Comment fabriquer un clap de cinéma ?

    Avec de la peinture blanche, tracez les motifs traditionnels du clap (voir exemple ci-dessus). Laissez sécher.

    6.

    Votre clap est prêt! Il ne vous reste plus qu'à écrire ce que vous voulez avec une craie.

     

    votre commentaire
  • Comment fabriquer une suspension de micro ?

     

    par alphamax |

    Comment fabriquer une suspension de micro ?

    Créer une suspension de micro

    Tout preneur de son possède une perche de micro pour pouvoir capter les sons et/ou dialogues de la rue, d'une séquence de film ou autres... Et toute bonne perche est munie d'une suspension afin de limiter les mouvements et bruits du micro, ce qui améliore grandement la qualité de votre enregistrement. Apprenez donc à fabriquer, avec les moyens du bord, votre propre système de suspension.

    Quelles sont les fournitures nécessaires ?

    • - 1 perceuse
    •  
    • - 1 tournevis
    • - 1 lime
    •  
    • - 1 étau
    • - 1 tube en PVC (par exemple : 0,5cm de diamètre et 0,6cm de longueur)
    •  
    • - écrous
    • - boulons à tête cylindriques (attention au diamètre selon votre perche)
    •  
    • - 4 équerres "chaises" de 40mm
    • - 1 manche télescopique
    •  
    • - élastiques caoutchouc

    Étapes de réalisation

    1.

    Pour commencer, retirez une des "accroches" de la perche télescopique pour que vous puissiez y glisser un boulon. dans le cas où vous vous apercevez que les trous des équerres ne sont pas suffisamment grands, agrandissez les légèrement à l'aide de votre perceuse.

    2.

    Placez deux équerres à leur extrémité, sur le boulon, puis serrez à l'aide d'un écrou. Serrez également le boulon.

    3.

    Percez votre tube de PVC de chaque côté de manière parallèle et prenez exemple, pour les marques, à partir d'une feuille à petit carreau.

    4.

    Signez les emplacements des encoches pour les élastiques, faites trois carreaux d’écart dans le cas où vous avez utilisez la feuille (sinon estimez à 1,5cm). Attention à ne pas faire de trop grands trous sinon votre micro risque de ne pas tenir et de tomber. Et faites en sorte d'enlever le surplus de plastique.

    5.

    Placez les deux autres équerres dans le prolongement des deux premières et fixez avec les boulons.

    6.

    Placez les élastiques en vous assurant qu'ils soient suffisamment tendus et vérifiez en plaçant votre micro dans votre suspension, et votre suspension sur votre perche. C'est prêt !

    .

    votre commentaire
  • Comment fabriquer un clap de cinéma ?

     

    par alphamax |

    Comment fabriquer un clap de cinéma ?

    Fabriquer un clap

    Le clap est un accessoire indispensable sur un plateau de cinéma permettant de délimiter le début et la fin d'une séquence. Le bruit que le clap produit lorsque les deux parties s'entrechoquent sera enregistré par les micros et la caméra filmera ce claquement. Ainsi, en post-production, à l'étape de synchronisation du son et de l'image par les monteur et mixeur, le travail est facilité. De même, le clap indique de quel plan et séquence il s'agit et donne quelques informations techniques sur le film en cours de tournage (réalisateur, producteur...).

    Quelles sont les fournitures nécessaires ?

    • - 1 planche de médium
    •  
    • - 1 scie circulaire
    • - peinture "sous-couche"
    •  
    • - peinture noire "ardoise"
    • - peinture blanche
    •  
    • - charnières
    • - vis

    votre commentaire
  • Banques de sons

    Ces sons sont à votre disposition pour un usage pédagogique uniquement, dans le cadre de votre classe.
    Un dossier compressé contenant 443 samples musicaux, permettant de construire un fond musical libre de droits, en utilisant par exemple le logiciel Audacity pour effectuer un mixage.
    Un dossier compressé contenant 150 bruitages en tout genre au format MP3.

    Ressources en lien avec la réalisation d'un film en classe

    Tout connaître sur la réalisation d'un dessin animé ou d'un film d'animation Plan d'action pour réaliser un film d'animation : gérer la classe dans le temps Mode d'emploi du logiciel Audacity
         

    Travail sur le script de la pièce "Intermezzo", de Jean Giraudoux, avec sa classe.

    Réaliser un film avec sa classe, bases théoriques

    Script, tournage et montage d'un film avec sa classe


     

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique