• Regards libres

    Mise en ligne : 01-02-2012 - modif. : 25-05-2012

    Conférence de Bartlomiej Woźnica

     

    École et cinéma 2011-2012

     

    Bartlomiej Woźnica, responsable pédagogique de l’Agence du court métrage, présente Regards libres, un ensemble de cinq courts métrages de différents réalisateurs : Regards libres de Romain Delange, Petite lumière d’Alain Gomis,Gbanda-Tita de Thierry Knauff, Le Choeur d’Abbas Kiarostami et L’illusionnisted’Alain Cavalier.

     

    Cliquez ici pour voir une synthèse de la conférence en vidéo.

    Bartlomiej Woźnica est né à Varsovie en 1980. Il étudie le cinéma à l’École nationale supérieure Louis-Lumière et voyage, au Liban et au Mexique notamment. Il travaille actuellement comme responsable pédagogique au Service Éducation au cinéma et à l’audiovisuel de L’agence du court métrage.

    - Retrouvez dans les documents liés l’intégralité de la conférence de Bartlomiej Woźnica : clic gauche pour écouter les fichiers MP3, et, pour les télécharger sur votre ordinateur, clic droit : Enregistrer la cible du lien sous... ou Télécharger le fichier lié, selon que vous avez un Mac ou un PC.

    Ces captations de conférences sont réalisées par le CDDP du Val-d’Oise dans le cadre du dispositif École et cinéma qui réunit en partenariat l’Inspection académique, les associations Écrans VO, Les enfants de cinéma, le CDDP et la Drac Île-de-France.

    Remerciements au cinéma Utopia de Saint-Ouen-l’Aumône pour son accueil et à Bartlomiej Woźnica pour son intervention.

    - Voir la fiche technique du film et des pistes pédagogiques.

    http://webtv.ac-versailles.fr/spip....

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • L’Apprenti

     

    Conférence d’Alain Keit

     

    Collège au cinéma 2011-2012

     

    Alain Keit, écrivain de cinéma, présente L’apprenti, un film de Samuel Collardey.

    Tout d’abord conférencier, Alain Keit a dirigé entre 2006 et 2010 une salle de cinéma dans le Val-d’Oise. Depuis 2011, il continue ses interventions en milieu cinématographique tout en poursuivant son activité d’écrivain de cinéma.

    - Retrouvez dans les documents liés l’intégralité de la conférence d’Alain Keit : clic gauche pour écouter les fichiers MP3, et, pour les télécharger sur votre ordinateur, clic droit : Enregistrer la cible du lien sous.. ou Télécharger le fichier lié, selon que vous avez un Mac ou un PC

    Ces captations de conférences sont réalisées par le CDDP du Val-d’Oise dans le cadre du dispositif Collège au cinéma, qui réunit en partenariat l’Inspection académique et son opérateur pédagogique le CDDP, le rectorat (Daac et Dafpen), le Conseil général, l’association Écrans VO, la Drac Île-de-France et le Centre national du cinéma et de l’image animée.

    Remerciements au cinéma Utopia de Saint-Ouen-l’Aumône pour son accueil et à Alain Keit pour son intervention.

    - Le DVD de L’Apprenti est disponible en prêt à la médiathèque de la MDE du Val-d’Oise.

    - Voir la fiche technique du film et des pistes pédagogiques.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • La Pivellina (collège)

    .

    Conférence de Charlotte Garson

     

    Collège au cinéma 2012-2013

     

    Charlotte Garson, critique de cinéma, parle du film La Pivellina de Tizza Covi et Rainer Frimmel, sorti en 2010.

     

    Charlotte Garson est critique aux Cahiers du cinéma et à Etudes et programmatrice au Festival des 3 Continents de Nantes. Elle a produit des documentaires radiophoniques pour France Culture, où elle participe aux débats cinéma de « La Dispute ». Auteure de Amoureux (Cinémathèque française/Actes Sud junior), Jean Renoir (Le Monde éditions/Cahiers du cinéma) et Le Cinéma hollywoodien (Cahiers du cinéma/Scéren-CNDP) ainsi que des livrets pédagogiques pour Lycéens au cinéma sur Certains l’aiment chaudAdieu PhilippineLes Demoiselles de Rochefort et French Cancan, elle intervient fréquemment auprès d’enseignants, ainsi que dans les salles.

    - Retrouvez dans les documents liés l’intégralité de la conférence de Charlotte Garson : clic gauche pour écouter les fichiers MP3, et, pour les télécharger sur votre ordinateur, clic droit : Enregistrer la cible du lien sous... ou Télécharger le fichier lié, selon que vous avez un Mac ou un PC.

    Ces captations de conférences sont réalisées par le CDDP du Val-d’Oise dans le cadre du dispositif Collège au cinéma, qui réunit en partenariat l’Inspection académique et son opérateur pédagogique le CDDP, le rectorat (Daac et Dafpa), le Conseil général, l’association Écrans VO, la Drac Île-de-France et le Centre national du cinéma et de l’image animée.

    Remerciements au cinéma Utopia de Saint-Ouen-l’Aumône pour son accueil et à Charlotte Garson pour son intervention.

    - Le DVD La Pivellina est disponible en prêt à la médiathèque de la MDE.

    - Voir la fiche technique du film et des pistes pédagogiques.

     
    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Les cinq burlesques

     

    Conférence de Stéphane Goudet

     

    École et cinéma 2010-2011

     

    Stéphane Goudet, exploitant et critique, présente « Les cinq burlesques », un ensemble de films de Chaplin, Keaton et Bowers.

     

    Cliquez ici pour voir l’intégralité de la conférence en vidéo.

    Stéphane Goudet est exploitant, critique de cinéma et universitaire. Il est directeur du cinéma Le Méliès à Montreuil depuis 2002 et a participé en tant que critique à la revue Positif. Enfin, il est maître de conférences en cinéma à l’Université Paris-1 et a publié de nombreux ouvrages sur le cinéma et notamment Jacques Tati (sur lequel il a écrit une thèse en 2000) et Buster Keaton (Buster Keaton, Cahiers du cinéma, coll. Les grands cinéastes, Paris, 2008.) 
    Il présente le groupement de films de la programmation du 1er trimestre 2010-2011 du dispositif École et cinéma, « Les cinq burlesques », qui propose deux films de Charlie Chaplin, un de Buster Keaton et deux de Charley Bowers.

    - Retrouvez dans les documents liés l’intégralité de la conférence de Stéphane Goudet : clic gauche pour écouter les fichiers MP3, et, pour les télécharger sur votre ordinateur, clic droit Enregistrer la cible du lien sous.. ou Télécharger le fichier lié, selon que vous avez un Mac ou un PC.

    Ces captations de conférences sont réalisées par le CDDP du Val d’Oise dans le cadre du dispositif École et cinéma qui réunit en partenariat l’Inspection académique, les associations Écrans VO, Les enfants de cinéma, le CDDP et la Drac Île-de-France.

    Remerciements au cinéma Utopia de Saint-Ouen-l’Aumône pour son accueil et à Stéphane Goudet pour son intervention.

    Le DVD Cinq burlesques est disponible en prêt à la médiathèque de la MDE du Val-d’Oise.

    - Voir la fiche du film et des activités pédagogiques.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Mythes & Héros" et de "L'idée de progrès". Le film, lui, plus centré sur larecherche d'un consensus politique pour amender la constitution, relève également de la notion de "Lieux et formes de pouvoir". Nous proposons donc de nous servir de la bande annonce du film pour introduire quatre textes fondateurs des Etats-Unis : le préambule de la Déclaration d'Indépendance de 1776, la Proclamation d'émancipation, l'Adresse de Gettysburg, et le 13ème amendement de la Constitution interdisant l'esclavage.
    Après avoir demandé aux élèves ce qu'ils connaissent d'Abraham Lincoln (il pourrait être utile d'écrire son nom au tableau au milieu d'une frise chronologique pour y placer les repères que les élèves donneront), on procèdera au visionnage de la bande annonce, avant de demander aux élèves ce qu'ils ont compris. Ensuite, on distribuera les textes (dans le pdf) en demandant aux élèves de répondre aux questions données. Pour gagner du temps, on peut diviser la classe en trois et donner à chaque groupe un des trois premiers textes avant de faire une mise en commun.
    Le dernier texte, le 13ème amendement, est simplement donné pour donner la conclusion de cette période et faire remarquer aux élèves que Lincoln ne verra jamais le fruit de son travail, ce qui peut être fait en commun. On terminera par un nouveau visionnage de la bande-annonce afin d'expliciter les enjeux et les parti-pris de Spielberg, voire d'anticiper le contenu du film si on envisage d'emmener les élèves au cinéma.

    La séance en pdf (introduction + textes + questions)

    Lincoln de Steven Spielberg, au cinéma le 30 janvier 2013

    Posté dans Fiches et dossiers pédagogiques par Zéro de conduite le 28.01.13 à 12:24 - Réagir

    L'Homme qui rétrécit : Dossier pédagogique (philo)

    Considéré comme un classique du cinéma de science-fictionpour l'inventivité de son scénario (adapté d'un classique du maître de l'anticipation Richard Matheson) et des effets spéciaux qui n'ont rien perdu de leur charme, L'homme qui rétrécit de Jack Arnold (1957) est souvent programmé dans la catégorie jeune public (voir cette fiche Ecole et Cinéma). On trouvera ainsi en ligne de nombreuses fiches ou études pédagogiques : sur les sitesCinéma ParlantCinéfeuille, du CRDP de Bordeaux (pdf), du CRAC de Valence
    Nous avons pris le parti d'en faire un objet de réflexion pour les plus grands : à savoir les élèves de Philosophie des classes de Terminale(L/S/ES/STT/STI), autour de la problématique de l'Identité et Changement, particulièrement mise à l'épreuve par la transformation de l'infortuné Scott Carey.
    En s'appuyant sur des auteurs tels que Georges Canguilhem, Jean-Paul Sartre et Gilles Deleuze, on se demandera ainsi avec les élèves ce qu'il reste de l'identité quand le corps est soumis à de telles transformations (thème que l'on retrouve d'ailleurs dans une bonne partie de la littérature fantastique et d'anticipation), on s'interrogera sur les limites de l'humain (notamment en rapport avec le concept de monstre) et le rapport qu'il entretient au monde.

    [Télécharger la séance au format pdf]

    + L'autre séance du mois en Philosophie : Le Temps qui reste.

    Posté dans Fiches et dossiers pédagogiques par Zéro de conduite le 31.05.11 à 16:12 - 2 commentaires

    La séance du mois (octobre) : Nuit noire 17 octobre 1961

    Notre nouvelle séance du mois s’adresse auxenseignants d’histoire.
    Elle porte sur un film à la trajectoire un peu spéciale puisqu’il s’agit d’uneproduction télévisuelle, déjà diffusée sur Canal Plus en juin dernier et qui repassera sur la même chaîne la semaine prochaine, parallèlement à sa sortie en salles (le 19 octobre) et à sonédition DVD.
    Première fiction sur un événement totalement censuré à l’époque et refoulé ensuite de la mémoire collective, Nuit noire 17 octobre 1961fait œuvre utile, mais c'est aussi une remarquab le réussite cinématographique : tension et sobriété de la mise en scène d’Alain Tasma, réalisme de la reconstitution (notamment celle du bidonville de Nanterre), qualité de l’interprétation (notamment Thierry Fortineau, saisissant en Maurice Papon).
    De notre point de vue surtout, le scénario "choral" de Patrick Rotmanà la qualité rare de donner à voir, par la multiplicité des points de vue, toute la complexité d’un événement historique : il replace l’événement dans son contexte, explique sans l’excuser l’escalade de la violence (assassinats de policiers par le FLN), évite tout manichéisme.
    Nuit noire 17 octobre 1961 fait partie d’un mouvement de fond de réexamen souvent passionné du passé colonial de la France(polémique autour de la loi du 23 février 2005, manifeste des "Indigènes de la République", film de Rachid Bouchareb, ouverture prochaine de laCité nationale de l’immigration) auquel l’enseignant d’histoire ne peut pas être indifférent, d’autant que la demande est très forte du côté des élèves.
    Par sa rigueur et son courage (le film aurait-il pu se monter sans la politique volontariste de la chaîne cryptée ?), c’est un film important.
    Aussi, même si l’épisode peut sembler marginal dans le conflit algérien, et est d’ordinaire escamoté de son enseignement (sur huit manuels de Terminale consultés, un seul mentionnait l’événement), nous avons pensé que ce film pouvait illustrer avec profit le cours de Terminale sur la guerre d’Algérie.
    C’est l’objectif de notre séquence en trois parties ( 1/Le 17 octobre dans la guerre d’Algérie 2/Le silence d’un fleuve 3/ La mémoire du 17 octobre) qui propose en outre de nombreux documents pour prolonger le travail avec les élèves, et en complément, un glossaire, unechronologie et une bibliographie.

    [Télécharger la séquence au format pdf]

    On mentionnera quelques liens pour approfondir :
    Le site de l’assocation 17 octobre 1961 : Contre l’oubli.
    Un dossier de l’Express.
    Dossier Guerre d’Algérie des Clionautes (Daniel Letouzey)
    Dossier de Cliotextes (Patrice Delpin)

    Rappelons enfin qu’un riche travail interdisciplinaire peut être mené avec un enseignant de Français en s’appuyant sur le très beau roman de Didier DaeninckxMeurtres pour mémoire, autre fiction sur le 17 octobre.

    Posté dans Fiches et dossiers pédagogiques par zama le 19.10.10 à 12:06 - 10 commentaires

    La Séance du mois : OSS 117 Le Caire nid d'espions (Histoire)

    OSS 117 Le Caire nid d'espions

    "L’humour est-il incompatible avec la pratique de l’histoire ?nous demandions-nous à la sortie de Le Caire nid d'espions, le premier volet des aventures de l'inénarrable Hubert Bonisseur de la Bath alias OSS 117 (De l'humour comme catégorie historique). Nous avons eu envie de répondre nous-mêmes à la question, et de proposer, à l'occasion de la sortie récente de Rio ne répond plus (le deuxième volet des…), un petit dossier historique autour du film de Michel Hazanavicius.
    Celui-ci revisite en effet avec beaucoup de loufoquerie, mais aussi une certaine rigueur (!), quelques thèmes des programmes d'Histoire dePremière (ES/L) et de Terminale : "La colonisation européenne et le systeÌ€me colonial" (incarnés avec brio par notre héros), "Le tiers monde : indépendances, contestation de l’ordre mondial, diversification" (notamment sur l'épisode de la crise de Suez), "La guerre froide 1947-1991" et, pour les Terminales L/ES, "Bilan et mémoires de la Seconde guerre mondiale" (la France des années 50 vivant encore dans le mythe de la France résistance —cf la scène inaugurale du film—).
    Bref, une bonne manière de réviser pour le bac en ayant l'air de se détendre (ou l'inverse). Pour se creuser les méninges, on pourra d'ailleurs continuer l'exercice à partir de Rio ne répond plus. Qui par exemple a déclaré en 1967 que le peuple juif était "un peuple d'élite, sûr de lui et dominateur" ? Hubert Bonisseur de la Bath ? Non, De Gaulle.

    Télécharger la séance au format pdf

    Les autres séances en Histoire :
    James Bond contre Dr No
    Rocky 
    Louis de Funès, héros français
    Cabaret
    Nuit noire 17 octobre 1961 
    Kingdom of Heaven

    Toutes les séances du mois

    Posté dans Fiches et dossiers pédagogiques par marion le 29.04.09 à 17:23 - 4 commentaires

    La Séance du mois : L'Expérience (Philosophie)

    L’Expérience

    Premier film du réalisateur allemand Olivier Hirschbiegel (La Chute),L’Expérience (Das Experiment) s’inspire d’une étude expérimentale de psychologie, réalisée in vivo en 1971 à l’université de Stanford (Californie) (voir ici). Il s'agissait d'étudier les effets produits par la situation carcérale sur des individus ordinaires, les uns jouant le rôle de prisonniers, les autres ceux de gardiens. Reprenant ce postulat, le film transpose le principe de l'expérimentation dans l'Allemagne contemporaine et remplace les étudiants en psychologie ("cobayes" de l'expérience de Stanford) par des quidams recrutés sur la base du volontariat. Alors que l'expérience menée sur le campus californien avait rapidement tourné court (la violence atteignant un niveau inacceptable), le scénario du film d'Olivier Hirschbiegel pousse les situations jusqu'au bout.
    Spectacle psychologiquement éprouvant, L'Expérience invite à la réflexion. Cette séance du mois en Philosophie propose d'explorer trois axes avec les élèves :
    — la question de l'expérimentation dans les sciences (et en l'occurence les sciences humaines)
    — les questions de la justice et du droit : quels sont les effets de la privation de liberté, quel est le bien-fondé de ce type de santion ?
    — la question du rapport de l'individu aux autres à la société, qui se posent de manière aigüe dans cette micro-société artificelle.

    [Télécharger la séance au format pdf]

    Posté dans Fiches et dossiers pédagogiques par Zéro de conduite le 20.02.09 à 11:30 - 2 commentaires

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique