• Portrait Acteur : Bruce Campbell (Burn Notice)

    Portrait Acteur : Bruce Campbell (Burn Notice)

    <header id="block_title" style="font-family: 'Times New Roman'; font-size: medium;">
    <section class="article_sub_title" style="font-family: 'Roboto Condensed', sans-serif; color: rgb(153, 153, 153); font-size: 14px; width: 589.71875px; margin: 10px 32.75px 30px;">Par  - Mardi 13 août 2013 à 9:00</section>
    </header>

    <section id="article_full" style="max-width: 500px; margin-left: 104.828125px; margin-right: auto; position: relative; font-family: 'Times New Roman'; font-size: medium;"><article class="article">

    Bruce Campbell Portrait Acteur : Bruce Campbell (Burn Notice)

    C’est bientôt la fin pour Burn Notice après 7 saisons sur USA Network. La carrière de Bruce Campbell ne se résume bien entendu pas à cela, même si la série en est devenue un morceau important.

    Né le 22 juin 1958 à Royal Oak dans le Michigan (USA), Bruce Campbell hérita son intérêt pour la comédie de son père, un acteur amateur qui jouait dans des pièces au théâtre local. C’est au lycée qu’il rencontra Sam Raimi avec lequel il devint ami. Ensemble, ils commencèrent à filmer des courts métrages en Super 8. Durant leurs années d’université, ils tournèrent Within the Woods, un court qui servira de base à leur premier film, The Evil Dead, et qui leur fut utile pour attirer des investisseurs.

    Ce premier long-métrage qui est aujourd’hui culte dans lequel Bruce incarne le désormais célèbre Ash, tueur de démons, est surtout un film entre amis et membres de la famille – dont Ted Raimi. Un camarade de l’université, Rob Tapert, rejoint alors Raimi et Campbell en tant que producteur. Le tournage fut difficile et Bruce a dû prêter main forte de tous les côtés, autant devant que derrière la caméra. Le résultat a en tout cas séduit du monde, en particulier Stephen King dont la critique positive aida à la distribution de The Evil Dead. Il ne trouva pas le succès immédiatement, mais au fil des années il est devenu un véritable film culte, faisant de Bruce Campbell une improbable star.

    L’acteur poursuivit doucement sa carrière dans le cinéma indépendant, jouant dans Going Back (1984) de Ron Teachworth avant de retrouver Raimi en 1985 dans un projet bien plus ambitieux,Crimewave (1985), qui fut scénarisé par Joel et Ethan Coen. Ce long-métrage n’a pas reçu un accueil très favorable, mais cela fut rapidement éclipsé par Evil Dead II (1987).

    Avant de reprendre une fois de plus en 1992 le rôle d’Ash dans Army of Darkness (1993), Campbell a enchainé des films qui l’ont aidé à affirmer sa carrière totalement assumée d’acteur de série B. On a ainsi pu le voir dans Maniac Cop (1988), Intruder (1989) ou encoreSundown: The Vampire in Retreat (1991).

    Entre temps, sur le tournage de Mindwarp (1992) de Steve Barnett, il rencontra Ida Gearon, responsable des costumes, qui devint sa seconde épouse – il était marié de 1983 à 89 à Christine Deveau, la mère de ses deux enfants, Rebecca et Andy.

    Après avoir tenu un rôle secondaire dans The Hudsucker Proxy(1994) des frère Coen, Bruce Campbell devient la star de The Adventures of Brisco County, Jr. (1993-94) sur FOX. Dans ce western à tendance steampunk, il incarne un avocat formé à Harvard qui a changé de carrière pour devenir chasseur de primes. Il cherchera surtout à venger la mort de son père durant une grande partie de l’unique saison de cette trop courte, mais fortement sympathique série.

    Après cela, en plus de petits rôles au cinéma, notamment dans Congo(1995) de Frank Marshall et Escape from L.A. (1996) de John Carpenter, il accroit sa présence à la télévision. On put alors le croiser dans Lois & Clark: The New Adventures of Superman,American Gothic, Homicide: Life on the StreetEllen et The X Files. Il a aussi tenu le premier rôle de The Love Bug (1997), un téléfilm Disney qui était le remake de La Coccinelle. Bien entendu, il participa également aux séries produites par ses amis Sam Raimi et Robert Tarpert.

    Ainsi, dans Hercules: The Legendary Journeys et son spin-off,Xena: Warrior Princess, il tenait le rôle récurrent du voleur Autolycus. À la suite de ça, il se retrouva de nouveau à la tête de sa propre série, Jack of All Trades. Se déroulant sur une île occupée par les français en 1801, le show mettait Campbell dans la peau de Jack Stiles, un agent secret américain au service du Président Jefferson qui aidait l’espionne anglaise, Emilia Rothschild (Angela Dotchin), à stopper Napoleon. Cela ne dura qu’une seule saison.

    En 2002, Bruce Cambell jouera dans Bubba Ho-Tep, un autre film culte à petit budget, signé cette fois par Don Coscarelli. Il incarne un homme coincé dans une maison de retraite qui est persuadé d’être Elvis Presley et qui se retrouve à combattre une momie avec l’aide d’un vieil afro-américain prétendant être John F. Kennedy. Ce rôle est devenu l’un des plus connus de sa carrière.

    L’acteur s’est également aventuré du côté de la réalisation. Tout d’abord, en mettant en scène des épisodes de séries (Hercules, Xena et VIP), puis en filmant deux documentaires. Le premier est Fanalysis(2002) qui s’intéresse au monde des fans de films cultes ; le second, A Community Speaks (2004), a été réalisé avec sa femme, Ida Gearon. Par la suite, il se tourna vers la fiction avec The Man with the Screaming Brain (2005), une comédie horrifique sur un scientifique qui réunit deux cerveaux dans la tête d’un seul homme. Deux ans plus tard, il réalise My Name Is Bruce (2007), un film méta dans lequel il joue une version fictionnelle de lui-même alors que des fans viennent le chercher pour combattre de véritables démons.

    Durant cette période, on a également pu le revoir dans des films comme Sky High (2005) et The Woods (2006) ou encore dans des caméos dans les longs-métrages de Sam Raimi ou des frères Coen.

    2007 sera l’année du lancement de Burn Notice. Il endosse ainsi le rôle de Sam Axe, l’ancien Navy SEAL qui passe sa retraite à Miami où il vient en aide à son ami espion, Michael Westen (Jeffrey Donovan). Cela dura donc plus d’une centaine d’épisodes, sans oublier le téléfilm qui est dédié aux origines de Sam, un autre rôle désormais mythique de sa carrière.

    Bruce revient d’ailleurs sur celle-ci en 2002 quand il signa son mémoire, If Chins Could Kill: Confessions of A B Movie Actor Portrait Acteur : Bruce Campbell (Burn Notice). Quelques années plus tard, il a écrit un second livre Make Love the Bruce Campbell Way Portrait Acteur : Bruce Campbell (Burn Notice) qui offre une version fictionnelle de sa tentative pour entrainer sa carrière à un niveau supérieur.

    Durant ses années sur Burn Notice, Bruce Campbell a aussi prêté sa voix, notamment à des personnages dans les films Cloudy with a Chance of Meatballs (2009), Cars 2 (2011) et dans des jeux vidéo. On l’a également croisé cette année dans le blockbuster de Sam Raimi,Oz the Great and Powerful (2013). Mais surtout, il a produit Evil Dead, le remake du film qui lança sa carrière qui fut réalisé par Fede Alvarez avec Jane Levy et Shiloh Fernandez dans les premiers rôles – il ne fait qu’une apparition non créditée à la fin du générique.

    Maintenant que Burn Notice se termine, Bruce Campbell va pouvoir pleinement se consacrer à Bruce vs. Frankenstein, suite de My Name Is Bruce qui placerait l’acteur face au monstre de Frankenstein lors d’une convention.

     

    </article></section>
    « Vus en ...telecharger l'art de la composition avec u torrent »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :