• UNE STAR HOLLYWOODIENNE DÉBARQUE À ALGER

    UNE STAR HOLLYWOODIENNE DÉBARQUE À ALGER

    Forest Whitaker au pays de Bouchareb

    Par
    Taille du texte : Decrease font Enlarge font
    Whitake très proche de BoucharebWhitake très proche de Bouchareb

    Après Oliver Stone, Charles Burnett et Dany Glover, c'est au tour de l'une des stars américaines les plus en vue ces derniers temps, Forest Whitaker, de débarquer à Alger.

    Quarante-huit heures après la projection de son dernier film à Berlin, l'imposant acteur américain Forest Whitaker sera présent aujourd'hui à Alger, à la salle El Mouggar pour présenter en avant-première, en Algérie, le film La Voie de l'ennemi du cinéaste franco-algérien, Rachid Bouchareb. La projection se fera en présence du réalisateur Rachid Bouchareb, mais aussi des autres comédiens du film, Brenda Blethyn, Dolores Heredia et Luis Guzman.
    C'est la première fois que la star américaine débarque à Alger. Ainsi après Oliver Stone, Charles Burnett et Dany Glover, c'est au tour de l'une des stars américaines les plus en vue, ces derniers temps, Forrest Whitaker, de débarquer à Alger. Ceci à un moment où le département d'Etat américain a émis jeudi dernier une actualisation de son «warning travel» (alerte voyage) sur l'Algérie pour rappeler à ses ressortissants de prendre des précautions en se rendant en Algérie.
    Il faut dire que le comédien américain avait été lancé par le film Platoon d'Oliver Stone en 1986 et depuis, il a multiplié les grands rôles aussi engagés que magistraux. Bird, The Crying Game, Ghost Dog, Roi d'Ecosse sont autant de films qui affirment le talent de ce seigneur du cinéma américain, même s'il est absent de la liste des nominations pour les Oscars 2014 pour son rôle époustouflant dans Le Majordome de Lee Daniels.
    C'est d'ailleurs dans cette perspective et cet engagement, à la fois culturel et politique, que Forrest Whitaker est associé au film de Bouchareb, l'autre cinéaste engagé du 7e art algérien, pour mettre en scène un film engagé sur la problématique du moment: l'immigration. Le film La voie de l'ennemi, titre anglais du film Two men in town de Rachid Bouchareb, présenté en compétition lors du 64e Festival de Berlin et pour lequel l'acteur américain postule pour un prix d'interprétation est présenté comme un film noir. Forest Whitaker a crevé l'écran à Berlin, et s'apprête à séduire, à coup sûr, le public algérois.
    «Je voulais l'impliquer dans ce récit d'immigration, car c'est une question qui me passionne. Travailler avec Forest Whitaker semble facile. C'est le seul qui comprend mon anglais», explique le cinéaste franco-algérien lors de la conférence de presse dans la capitale allemande.
    «Forest nous a donné la vision américaine qui manquait au script, nos échanges ont été enrichissants dans le processus d'écriture», précise encore Bouchareb.
    Adapté du film de José Giovanni, Deux hommes à la ville, avec Jean Gabin et Alain Delon, le scénario a composé entièrement son personnage pour l'adapter au monde actuel. Le script a été réécrit par Rachid Bouchareb et Yasmina Khadra.
    La scène se passe au Nouveau-Mexique où Garnett, un ancien membre d'un gang, vient de passer 18 ans en prison pour meurtre. Avec l'aide de l'agent, Emily Smith, policière chargée de sa mise à l'épreuve, il tente de se réinsérer et de reprendre une vie normale. Mais Garnett est vite rattrapé par son passé.
    Le sheriff Bill Agati veut lui faire payer très cher la mort de son adjoint. Si Harvey Keitel et Ellen Burstyn seront absents lors de la présentation à Alger, Rachid Bouchareb et Forrest Whitaker peuvent compter sur Dolores Heredia et Brenda Blethyn, deux autres actrices du film pour les soutenir. L'événement qui drainera un grand monde à la salle El Mouggar est inscrit sous l'égide du ministre de la Culture, de l'Agence algérienne pour le rayonnement culturel (Aarc) en partenariat avec l'Office national des droits d'auteurs et des droits voisins (Onda) et l'Office national de la culture et d'information (Onci).
    Le film a été coproduit par l'Agence algérienne pour le rayonnement culturel (Aarc) et Tassili Films, représentant la partie algérienne, avec les sociétés Tessalit Productions (Jean Bréhat) et Pathé Cinéma (Jérôme Seydoux), avec la participation de France 2 Cinéma, Solenzara, Taghit LLC, Cohen Media Groupe, Scope Invest, avec la participation de Canal+, Ciné+ et Canal+ Horizons.

    « Le film le plus "américain" de BoucharebEnemy Way? sortira en mai prochain en Algérie et en Europe »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :