• terminologie filmique

    Terminologie filmique

     

    Angles de (prises de) vue:
    L’angle de prise de vue est l’angle sous lequel l’objet est saisi par la caméra, la position de la caméra vis-à-vis de l’objet filmé.

     

    Plongée:
    Pour la plongée, la caméra est placée en hauteur par rapport à l’objet filmé.

     

    Contre-plongée:
    Pour la contre-plongée, la caméra est placée sous l’objet filmé.

     

    Cadrage:
    Le cadrage comporte la place de la caméra, le choix de l’objectif, l’angle de prise de vues, l’organisation de l’espace et des objets filmés dans le champ.

     

    Cadre:
    Le cadre est le bord matériel de l’image, qui en détermine sa lecture. Le cadre est complété par le choix de l’angle de vue.

     

    Champ:
    Le champ est la portion d’espace comprise à l’intérieur des limites du cadre et donc visible à l’écran.

     

    Contrechamp:
    L’espace cadré du cinéma est toujours infirme d’une dimension : celle du quatrième mur virtuel à partir duquel on filme les trois autres. Le retournement à 180° du cadre, qui révèle le point de vue complémentaire du champ, en propose le contrechamp.

     

    Champ-contrechamp:
    En tant que figure de montage, on emploie particulièrement le champ-contrechamp pour alterner les plans sur deux personnages lorsque ceux-ci se font face.

     

    Composition:
    La composition est l’art de disposer dans le cadre les différents éléments composant une image. La composition hiérarchise et oriente la vision.

     

    Fondu:
    Un fondu est une transition entre deux plans, deux images différentes, souvent deux scènes.

     

    Fondu au noir:
    Dans le fondu au noir, l’écran qui était noir s’éclaircit pour laisser peu à peu apparaître l’image ou fermeture en fondu (obscurcissement progressif de l’image). Les fondus au noir servent principalement à clore une séquence.

     

    Fondu enchaîné:
    Le fondu enchaîné fait apparaître une image pendant qu’une autre disparaît avec superposition pendant quelques secondes. Les fondus enchaînés servent principalement à lier les idées narratives/plastiques.

     

    Hors-champ:
    L’espace invisible, généralement contigu au champ, et imaginé par le spectateur est hors-champ. Le cadrage institue, par sa seule existence, une exclusion, celle de tout ce qui n’est pas lui, et qui est potentiellement situé sur des bords ou des abords.

     

    Montage:
    Techniquement, le montage consiste à coller les plans filmés et les éléments de la bande sonore à la suite les uns des autres, dans l’ordre qui a été déterminé par le réalisateur en accord avec le monteur.

     

    Montage parallèle:
    Le montage parallèle propose une alternance de séries d’images qui n’ont entre elles aucune relation de simultanéité (utilisé le plus souvent pour la symbolisation).

     

    Montage alterné:
    Le montage alterné alterne les plans de deux ou plusieurs séquences mettant en scène des actions qui se passent simultanément dans des lieux différents (poursuivants/poursuivis).

     

    Mouvements de caméra:
    Les mouvements de caméra sont des techniques utilisées par les réalisateurs de film pour donner un effet de mouvement à l’image. On distingue donc les mouvements à caméra fixe (zooms), à caméra en rotation (panoramiques) ou à caméra déplacée (travellings).

     

    Panoramique:
    Le panoramique est un mouvement d’appareil (caméra), une rotation de la caméra autour de son axe, horizontal ou vertical, sans déplacement de l’appareil.

     

    Travelling:
    Le travelling est un mouvement d’appareil, principalement accompli sur rail par un chariot supportant la caméra.

     

    Travelling flottant:
    Le travelling flottant est un mouvement similaire au travelling accompli grâce à une caméra steady-cam.

    On distingue également plusieurs catégories de travellings :

    Travelling avant:
    Le travelling avant est un mouvement de caméra qui s’approche de l’objet filmé.

     

    Travelling arrière:
    Le travelling arrière s’éloigne de l’objet filmé.

     

    Travelling latéral:
    Le travelling latéral suit parallèlement l’objet en mouvement.

     

    Travelling vertical:
    Le travelling vertical se déplace de haut en bas ou vice-versa le long d’un axe vertical.

     

    Travelling subjectif:
    Le travelling subjectif suit la vision du sujet en mouvement.

     

    Travelling optique (ou zoom):
    Le travelling optique ou zoom est un rétrécissement ou un élargissement du champ de vision, la caméra restant fixe.

     

    Plan:
    Le plan est une suite continue d’images résultant d’une prise de vues ininterrompue. C’est l’unité de base du montage, longue d’au moins une image, seulement limitée par la longueur d’un chargeur de pellicule. On notera que ce qui peut apparaître comme un seul plan à la projection résulte parfois de l’assemblage de plusieurs plans reliés entre eux par des raccords invisibles ou des trucages.

     

    Plans (échelle des):
    Il existe des variations dans la relation regard/objet, dans la distance entre le regard de la caméra et l’objet filmé. Du cadrage le plus serré jusqu’au plus large, ces variations dans l’échelle des plans permettent de gérer l’identification et de souligner ou non des indices narratifs/esthétiques.

    On distinguera ainsi :

    Insert:
    L’insert est un détail isolé filmé en très gros plan.

     

    Très gros plan:
    Le très gros plan isole un détail comme un il, une bouche.

     

    Plan rapproché:
    Le plan rapproché cadre le buste aux épaules ou à la poitrine.

     

    Plan américain:
    Le plan américain coupe le corps à mi-cuisse.

     

    Plan moyen:
    Le plan moyen cadre le corps en pied.

     

    Plan d’ensemble:
    Le plan d’ensemble inscrit le corps en position privilégiée dans le décor qui l’environne.

     

    Plan général (ou de grand ensemble):
    Le plan général ou de grand ensemble privilégie l’ensemble du décor.

    

    Plan-séquence:
    Le plan-séquence est une séquence contenue tout entière dans un seul plan ininterrompu ou unité narrative composée d’un seul plan.

    

    Profondeur de champ:
    La profondeur de champ est la profondeur de la zone de netteté de l’image cinématographique.

     

    Séquence:
    Une séquence est la plus petite unité narrative spatio-temporelle de la chaîne filmique. Elle se compose d’un ou plusieurs plans, elle est définie par une unité de temps, de lieu, d’action. Les séquences peuvent s’enchaîner cut, par un fondu au noir ou enchaîné pour traduire un changement de lieu ou une ellipse temporelle, par un plan de coupe ou par un insert. Le cut est une liaison de deux plans juxtaposés sans effet.

    Son :

    Son in:
    Le son in est le son synchrone, sa source fait partie du champ visuel.

     

    Son hors-champ:
    Le son hors-champ est le son dont la source n’est pas visible dans le champ, mais qui appartient toujours à l’espace-temps diégétique.

     

    Son off:
    Le son off est le son hors champ, il n’appartient pas à l’espace-temps diégétique.

    2

    Terminologie narrative

    Diégèse : univers fictif – temps et lieu – dans lequel l’action du film, l’histoire ont lieu. « Tout ce qui appartient à l’histoire racontée, au monde supposé ou proposé par la fiction du film » (E.Souriau).

    Enonciateur filmique : instance impersonnelle responsable de l’énonciation. L’énonciateur filmique est généralement effacé de sorte que le récit filmique semble se raconter de lui-même pour le spectateur. Il peut aussi marquer sa présence et orienter la réception du film.

    Ellipse : effet narratif qui consiste à ne pas montrer, à ne pas décrire un moment de l’action. L’imagination comble alors l’intervalle.

    Exhaustivité temporelle : l’action peut être filmée selon un principe d’exhaustivité temporelle, à savoir dans son intégralité. Néanmoins, la plupart des films choisissent de structurer leur récit selon un principe d’ellipses (en élaguant le récit de certains faits), mais aussi, dans certains cas, de proposer une dilatation du temps (étirer le temps réel par des procédés de ralentis, par exemple) ou de diminution du temps réel (par un montage rapide, par exemple).

    « Photo du Jour !Etre Acteur »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :