• Salles de cinéma constantine 1960

    Comme partout ailleurs, le cinéma était à Constantine une distraction touchant le plus grand nombre. Constantine possédait un certain nombre de salles réparties sur les différents quartiers de la ville.
    Je vais tenter ici d'évoquer de ces différentes salles, en sachant que les informations que j'ai pu recueillir sont parfois un peu contradictoires ou incomplètes. Je compte donc sur tous ceux qui auraient des précisions ou des documents à me faire parvenir pour enrichir cette page. Je les remercie par avance.

     

    • • •


    Article paru en 1934

    • • •

    Le Nunez - Le Royal - Le Rhumel

    Cette salle située près du pont de Sidi Rached à la sortie de la Souika (Ras El Kantara). On prend à droite la montée qui mène à la grande poste et au théâtre de Constantine : boulevard Berteaux devenu rue Bounab Ali. Derrière le cinéma il y a le quartier Bab Djabia et  en face la caserne des pompiers.
    Au départ la salle nommée le Nunez, devient le Royal en 1958. Son directeur était M. Gilbert Ghristi. Aujourd'hui ce cinéma se nomme le Rhumel.


    Le Royal ...

    ... devenu le Rhumel.

    • • •

    Le Colisée

    Le cinéma le Colisée faisait partie du Casino municipal situé près de la place Lamoricière et aujourd'hui détruit.
    J'en profite pour préciser que le Casino n'a pas été détruit pour des raisons morales ou religieuses, mais parceque, comme beaucoup d'autres édifices constantinois, il était victime des glissements de terrain. Son emplacement correspondait à un remblai datant de l'arrasement du Coudiat.
    Cette salle avait la particularité d'avoir un toit qui coulissait pour profiter des douces soirées d'été.

     
    Le Colisée

    Programme du Colisée du 10 au 16 octobre 1952

    • • •

    L'ABC - El-Anouar

    Le cinéma ABC situé à Bellevue, rue Laveran, a été inauguré en 1948. Son directeur est alors M. Victor Allessandra. La salle était alors de 700 places.
    En 1959 la salle est rénovée et agrandie pouvant alors accueillir 1100 spectateurs et permettait la projection des films en CinémaScope. Son directeur est alors M. Ruscica.
    Cette salle a la particularité d'avoir deux plafonds roulants donnant une aération idéale.
    La scène pouvait également recevoir toutes sortes de spectacles.


    L'ABC dans les années 50

    Ce cinéma aujourd'hui

     
    La salle de l'ABC

    Programme du 16 au 22 mai 1952
    Programme du 21 au 27 mai 1954
    avec "Jeux Interdits" à l'affiche

    • • •

    Cirta Palace - Cinémathèque Cirta

    Le cinéma Cirta Palace faisait partie de l'hôtel du même nom situé avenu d'Angleterre. Il a été créé lors de l'agrandissement de l'hôtel. (Voir photo de la salle en haut de cette page dans l'article de 1934).

    Il semble que cette salle soit devenue la Cinémathèque de Constantine, jusqu'à disparaître en 1995 dans un incendie (voir article ci-dessous). Est-ce cette cinémathèque qui devait être déménagée dans la salle de l'ancien cinéma Vox


    Le Vox - Le Triomphe - Cinémathèque El Nasser• • •

    Le cinéma Vox se situait en bas de la rue de France (ou rue du sergent Atlan) aujourd'hui rue du 19 juin 1965. Devenu ensuitele Triomphe, aujourd'hui cette salle a été rénovée pour accueillir la Cinémathèque.


    La salle située en bas de la rue de France

    La salle en cours de rénovation en 2004

     


    L'Olympia à Bab El Kantara devenu Numidia• • •

    Ouvert en 1953, il est doté d'un écran panoramique.

    • • •

    L'Alhambra

    L'Alhambra se trouvait à proximité du Cirta, à la place de l'actuelle mosquée du Bardo et il semble que son appartenance d'origine revient à la famille Chentli. C'était un cinéma avec salle en plein air, précurseur des "drive in", la salle couverte construite en plus grande partie en bois avec des gros risques d'incendie a été fermée par mesure administrative.



    • • •

    D'autres salles de cinéma

    On peut également citer d'autres salles constantinoises :

    • Le Versailles à Sidi Mabrouk, ouvert en 1955, devenu El-Andalous
      " Le cinéma Versailles de Sidi Mabrouk y est toujours et diffuse toujours des films (cassettes vidéos), pas des films à l'ancienne (bobines) parce que le cinema à Constantine a perdu son public de jadis, et c'est bien dommage."
    • Le Régent (sans aucun renseignement).

    • • •

    Pour terminer je précise qu'à l'heure actuelle il y a des projections, entre autre dans le cadre de festivals, dans les salles culturelles que sont Malek Haddad (Bellevue) et El-Khelifa (ex garage Citroën).

    • • •


  • Commentaires

    1
    Samedi 21 Juillet à 20:38
    What a information of un-ambiguity and preserveness of
    valuable experience about unpredicted emotions.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :