• Parution de la premiere revue specialisee dans le 7e art

    Parution de la premiere revue specialisee dans le 7e art

     

    Une première revue spécialisée dans le septième art, Perspectives cinématographiques, vient d’être éditée dernièrement, à l’initiative du laboratoire des films de guerre au cinéma algérien, relevant du département des arts dramatiques de l’université d’Oran.

    Cette revue, première du genre de l’université algérienne, est consacrée à la critique cinématographique et académique et représente un plus pour la culture cinématographique, a souligné le directeur de publication. Le magazine vise à consolider l’idée de la critique cinématographique à travers des pôles de critique académique et d’études, a ajouté le professeur Ras El Ma Aïssa. Il s’intéresse aussi à l’actualité cinématographique locale, arabe et universelle (événements, festivals, productions, ...), lit-on dans l’éditorial du premier numéro de la revue.

    La revue constitue également un support aux chercheurs en septième art et aux étudiants du département des arts dramatiques, pour leurs recherches et mémoires. Le premier numéro, comportant 88 pages, consacre un grand espace aux films de guerre algériens traités par un groupe de professeurs d’universités d’Oran, de Mostaganem et de Sidi Bel Abbès.

    Dans ce cadre, la revue aborde, avec analyse et critique, des films algériens sur la glorieuse guerre de libération, ses héros e t martyrs, dont Hors-la-loi et Ben Boulaïd, en plus d’études académiques sur le roman algérien dans le monde cinématographique, dont le roman Vent du Sud comme exemple, ainsi que sur les caractéristiques du cinéma algérien, la révolution algérienne à travers le film documentaire, la technique du montage dans le film Le vent des Aurès de Mohamed-Lakhdar Hamina et la sociologie de la réalité quotidienne dans le film Omar Guatlatou de Merzak Allouache.

    Le lecteur y trouvera également d’autres thèmes traitant du cinéma maghrébin, de la comédie du cinéma égyptien (Ismail Yacine comme exemple), de la relation entre la littérature et le cinéma et de l’approche objective dans le cinéma politique.

    W. S. M.
    La Tribune Jeudi 23 janvier 2014
    « Entretien avec le realisateur Lamine MerbahDjamila Arras, scenariste et comedienne »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :