• Ouverture demain à la salle el Mouggar du Festival international du cinéma, Mme Zehira Yahi : «

    Ouverture demain à la salle el Mouggar du Festival international du cinéma, Mme Zehira Yahi : « Une nouveauté, le Prix du Public »

    En prévision du festival international du Cinéma qui se tiendra du 19 au 26 de ce mois, à la salle El Mouggar, durant lequel 19 projections dont 11 documentaires et 8 longs métrages de fiction...

    PUBLIE LE : 18-12-2013 | 0:00
    D.R

    En prévision du festival international du Cinéma qui se tiendra du 19 au 26 de ce mois, à la salle El Mouggar, durant lequel 19 projections dont 11 documentaires et 8 longs métrages de fiction, la commissaire de ce grand rendez-vous culturel, Mme Zehira Yahi, lors d’une conférence de presse, organisée, hier, au niveau de la salle a déclaré que cette édition a tenu à conserver le principe des deux catégories pour son programme, à savoir documentaires et longs métrages, à raison de trois projections par jour, à partir de 15 heures, au niveau de la même salle. Elle précisera également que la nouveauté, cette année, réside dans la consécration du prix du Public, en sus des deux traditionnelles distinctions que sont le prix Spécial et le prix du Jury, avant de poursuivre que le le festival de cette année, en réponse à la demande d’associations de certains universitaires, coïncidera avec les vacances scolaires. Elle rappellera, en outre que les projections seront suivies, le lendemain, de débat. S’exprimant sur le choix des films programmés, Mme Zehira Yahi, soulignera que la sélection a comme seul critère la programmation sachant que ces mêmes projections ont été présentées dans d’autres festivals et ont été jugées intéressantes, et qu’il n’est pas exclu de lancer un appel, lors des prochaines éditions, aux réalisateurs pour participer au festival.
    Il sera souligné lors de cette conférence, abordant le thème de cette année, consacré au film engagé, que loin du sens que peut inspirer ou laisser supposer ce dernier, l’engagement est diversifié dans les projections sélectionnés d’autant plus qu’il est question parfois de défendre une cause, ou même un engagement politique, économique, et social. Elle ne manquera pas de noter que le choix du documentaire de Malek Aït Aoudia intitulé Le martyr des sept moines de Tibhirine a été décidé lors du 2e festival Panafricain qui s’est tenu, en 2009, à Alger et qui a opté, pour de longs métrages et documentaires pour le festival international du Cinéma, loin des considération de préjugés de qualité. Au sujet de l’absence de pays arabes, à cette édition, Mme Zehira Yahi répondra que le souci premier des organisateurs était d’éviter tout chevauchement avec d’autres évènements programmés, durant la même période, avant de poursuivre que pour cette édition du festival, prévu en hommage aux peuple palestinien, il y aura la projection de deux documentaires palestiniens. Elle soulignera, par ailleurs, que l’Afrique sera présente à cette manifestation, à travers La bataille de Tabato ou Suger man. La commissaire du festival, relèvera que parallèlement aux projections et tables rondes, il est envisagé de rendre hommage à certaines grandes figures du monde de la réalisation à l’image du célèbre réalisateur américain Charles Burnett, bel exemple du cinéma engagé.
        Samia D.

    « FICA : projection du film, l?autre côté du mur, de Denis Vericel : La vérité d?un peuple opprimé. Festival itinérant du film africain aux Etats-Unis »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :