• Midnight Sun, le nouveau Love Story

    Midnight Sun, le nouveau Love Story

    Midnight Sun (le soleil de minuit) est un film de Scott Speer qui raconte la plus belle et la plus triste histoire d’amour depuis Love Story réalisé par Arthur Hiller et écrit par Erich Segal (1970).
    Katie Price, 17 ans, aime Charlie Reed depuis l’enfance, mais il ne le sait pas. Chaque jour, dans sa maison, elle compose de la musique, joue de la guitare et observe le monde depuis sa chambre. La nuit tombée, elle sort chanter dans la gare près de chez elle. Un soir, elle se retrouve face à Charlie. Lui est instantanément sous le charme et se met en tête de la revoir. Mais Katie n’est «libre» que le soir. Petit à petit, ils commencent à se voir mais uniquement la nuit. Trop beau pour être vrai ? Le drame arrive au moment le plus inattendu. Brusquement, Katie se met à crier et demande à Charlie de l’emmener le plus vite possible à la maison. Elle est ce qu’on appelle une enfant de la lune qui ne peut en aucun cas être exposée à la lumière du jour, sous peine d’en mourir. Trop tard, elle a reçu un méchant coup de soleil levant et ne veut plus revoir Charlie qui ne connaît pas les raisons de ce comportement. Elle compose Where I Stand, une très belle chanson. Sa santé se détériore et bientôt elle ne peut plus jouer de la guitare.
    Katie et Charlie se rencontrent «une dernière fois» au seuil de la maison de la fille. Ils parlent des étoiles. L’une d’elles est à douze années-lumière de la Terre. Ils se disent qu’ils voient cette étoile comme elle était il y a douze années quand ils avaient eux sept ans. «On ne se connaissait pas à l’époque», lui dit Charlie. Katie lui répond qu’elle le connaissait, elle. Elle lui raconta, preuves à l’appui, qu’elle attendait chaque jour derrière sa fenêtre pour le voir passer en allant à l’école et que ce moment était le plus beau de la journée.
    Katie demande à son père de la laisser réaliser un «dernier
    vœu : sortir en voilier «une dernière fois» avec Charlie. On se met à penser au privilège qu’on a de pouvoir sortir librement sous le soleil de midi. Nous n’avons pas voulu voir la fin du film… Si Katie Price meurt comme Jennifer Cavalleri dans Love Story, Midnight Sun devient plus triste que le film d’Arthur Hiller.
    K. B. 
    bakoukader@yahoo.fr

    « LE PHOTOGRAPHE D’ART RIADH DAHMANI EXPOSE À LA GALERIE MOHAMMED-RACIM “Il était une fois les senteurs d’Alger”Tout savoir sur la photographie d’art »
    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :