• Les films de Tariq Teguia à l'honneur à la Viennale

    LA 52e ÉDITION SE POURSUIT JUSQU’AU 6 NOVEMBRE

    Les films de Tariq Teguia à l'honneur à la Viennale

     

    Par : APS

    Les films, courts et longs métrages de l'Algérien Tariq Teguia seront mis à l'honneur lors du 52e Festival international du cinéma de Vienne (Viennale) qui se poursuit jusqu'au 6 novembre prochain, indiquent les organisateurs.  Les longs métrages Gabbla (2008) et Roma wala 'Entouma (2006), qui avait participé la même année à La Mostra de Venise de la même année, ainsi que les courts métrages Ferrailles d'attente (1998) et Haçla (2002), meilleur court métrage au Festival international du film de Marrakech de 2003, seront projetés dans la section “In Focus”. Le dernier opus de Teguia, Zanj Revolution (production mixte algéro-libano-franco-qatarie en 2013) sera projeté dans la section longs métrages en sa présence, ajoute la même source sans préciser si le film est en compétition à la Viennale. Zanj Revolution avait obtenu en 2013 en France le Prix scribe pour le cinéma et le Grand Prix au 28e Festival international du cinéma “Entrevue Belfort”. 
    Il avait également participé en Italie aux compétitions du 8e Festival international du cinéma de Rome et du 3e Festival Cinemondo de la même ville. Né en 1966, Tariq Teguia a entamé son parcours cinématographique à Alger avec Kech'mouvement, son premier court métrage réalisé en 1996 alors qu'il exerçait comme photographe dans la presse. En 2006, il signe son premier long métrage Roma Wala 'Entouma suivi, en 2008, de Gabbla. Plus de 300 productions seront projetées à la 52e Viennale, à l'instar de Winter Sleep du réalisateur turc Nuri Bilge Ceylan (Palme d'Or au 67e Festival de Cannes), Magic in The Moon Light de l'Américain Woody Allen et Timbuktu du Mauritanien Abderrahmane Sissako. Fondé en 1960, le Festival international du cinéma de Vienne est le plus ancien des festivals du 7e art en Europe et le plus important évènement cinématographique en Autriche.

    « Le cinéaste syrien, Mohamed Mallas, rencontré au 4e Festival du film arabe de MalmöConstruire une histoire »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :