• les fiches

    .

    La relation entre premier et second plan n'a jamais été aussi stupéfiante que dans cet exemple. Ici le premier et deuxième plan sont liés et n'ont qu'un seul but : tromper votre œil.

    Dans la vidéo, on voit que le sujet en premier plan est dans une forêt et porte un chapeau. La jeune fille située en second plan est beaucoup plus loin dans la réalité. Malgré tout son geste va impacter notre premier plan. On le sait, cette image est impossible en réalité puisque notre deuxième plan est situé beaucoup plus loin que notre premier plan.

    La relation qui existe entre le premier plan et le deuxième est une pure invention de notre esprit. Notre cerveau y croit car il reconstitue une seule et même perspective sur une image qui en possède deux. L'effet fonctionne toujours même si notre conscience nous permet de réaliser que nos yeux et notre cerveau nous trompent.

     

    Cet effet est très utilisé pour des productions cinématographiques à petits budgets. Il consiste à retourner la caméra en la positionnant au sol pour inverser l'horizontalité de votre cadre. En clair, il vous suffit de mettre votre caméra à l'envers pour faire croire que le sol est devenu un mur.

    Attention pour réussir cet effet, il ne faut pas que certains éléments de décors réels et identifiables apparaissent à l'image, comme un arbre ou une boîte aux lettres. Enfin, il faut que vos acteurs simulent un effort laissant croire qu'ils escaladent une montagne, qui n'est en fait qu'un vulgaire rocher plat dans la réalité…

     

    Hommage au film du même nom, cet effet est utilisé pour réaliser une scène de nuit mais en plein jour. En baissant volontairement la luminosité de votre caméscope vous allez donner à votre image un caractère sombre qui rappelle une faible lumière nocturne.

    Pour parfaire votre effet, il faut donner une teinte un peu bleutée à votre image, pour cela positionnez la balance des blancs de votre caméscope en position "lumière intérieure" (ou lumière artificielle). Grâce à ces deux réglages vous allez pouvoir filmer la nuit en plein jour.

     

     

    L'objectif de cet effet est de passer d'un plan large à un plan très serré en une fraction de seconde. On peut, par exemple, utiliser cet effet pour faire un gros plan sur un visage ce qui donnera un caractère dramatique très "hitchcockien" à votre film.

    Pour cela, il faut que votre caméscope soit sur un pied et que le mouvement de votre zoom soit fluide est précis. Nous vous conseillons de commencer par le gros plan et ensuite de "dézoomer" et non l'inverse car votre mouvement sera plus fluide. Si vous disposez d'un logiciel de montage, cet effet sera beaucoup plus réussi car vous pourrez accélérer votre mouvement de zoom.

     

    C'est un effet enfantin mais qui plaît toujours. Votre allez faire disparaître le sujet de votre vidéo (humain, animal etc.) en une fraction de seconde.

    Pour réussir cet effet, rien de plus simple, mettez votre caméra sur pied et ne la bougez plus. Filmez ensuite de 5 à 7 secondes votre sujet situé en premier plan (humain / animal etc…). Coupez. Puis re-filmez durant 5 à 7 secondes la même scène mais sans le sujet au premier plan. Même sans montage, l'effet est réussi.

     

     

     

    Vous souhaitez suivre un sujet qui bouge, mais ne parvenez pas à éviter lesmouvements de caméras saccadés ? Il existe une solution pour pallier ce problème en vous servant de l'équilibre de votre pied et de votre caméra.

    Pour réussir cet effet, vous devez fixer correctement votre caméra sur un pied assez costaud. Retournez votre ensemble pied / caméra, tête en bas et filmez en vous déplaçant. Au montage, il vous suffit d'appliquer un effet appelé"miroir horizontal" pour retourner votre image.

     

    Une caméra classique enregistre 25 images par seconde. Dans cet exemple, vous devez régler votre caméra pour qu'elle n'enregistre qu'une seule image toutes les minutes. Grâce à cet effet, vous allez pouvoir filmer une montre dont le cadran tourne en accéléré sans pour autant utiliser un logiciel de montage pour accélérer votre film.

    Si votre caméra ne dispose pas de ce type de réglage mais que vous possédez un logiciel de montage, alors il vous faut filmer l'intégralité du parcours de la montre, puis accélérer votre film (au minimum 1500x) pour obtenir un effet satisfaisant.

     

    Des effets à la portée de tous

    Ces effets basiques sont conçus pour ne nécessiter aucun montage. Néanmoins si vous voulez peaufiner vos trucages n'hésitez pas à travailler vos images sur Windows Movie Maker, logiciel de montage installé par défaut sur votre poste Windows.

    Pour les possesseurs d'ordinateur signé Apple, le logiciel iMovie sera également tout à fait recommandé pour débuter et créer une vidéo.

    » Découvrez tous nos conseils de tournage

    » Dossier : "Sur le terrain... Choisir les bons plans"

     

    VOIR AUSSI

    Bien choisir son caméscope

    Caméscopes

    Plus simple, plus abordable, le caméscope est devenu un outil de loisir convivial. Pour filmer des souvenirs de vacances, ou réaliser un court-métrage... Nos conseils pour faire le bon choix. Lire

     

    Le guide des caméscopes Trouver le modèle qui vous convient et déposez votre avis. Consulter le guide

     

    Réussir sa vidéo de voyage

    Vidéo de voyage

    Zooms à répétition, tremblements… Enregistrer une vidéo souvenir peut se solder par un mal de mer garanti. Surprenez vos proches et réalisez une vidéo de vacances inoubliable et divertissante. Lire

     

    SERVICE

    L'Internaute Vidéo Vous venez de monter votre vidéo avec Windows Movie Maker ? Après l'avoir exportée, déposez-la sur L'Internaute Vidéo.
    Proposez votre vidéo | 
    Consulter les vidéos des lecteurs

    « Les 10 trucs pour les réalisateurs de documentaireEtre Acteur »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :