• LE FESTIVAL AURA LIEU DU 18 AU 24 MARS

    LE FESTIVAL AURA LIEU DU 18 AU 24 MARS

    Trois œuvres algériennes en compétition à Louxo

    Par : APS.

    La fiction Es Stouh (Les terrasses) de Merzak Allouache et le documentaire El oued el oued d’Abdennour Zahzah ainsi que le court-métrage Les jours d'avant de Karim Moussaoui seront en compétition au 3e Festival du film africain de Louxor (Egypte) prévu du 18 au 24 mars, a-t-on appris auprès des organisateurs. 
    Ces trois œuvres sont programmées en compétition officielle du festival aux côtés de 79 autres œuvres d'une quarantaine de pays africains. 
    Dans la section long-métrage de fiction, Es Stouh sera en lice pour le Grand Prix du festival avec 13 autres films dont le film tunisien Bastardo de Nejib Belkadhi, C'est eux les chiens du Marocain Hicham Lasri et Grand comme le baobab du Sénégalais Jeremy Teicher. Sorti en 2013, Es Stouh, coproduction algéro-française, tournée en onze jours à Bab El-Oued, quartier fétiche du réalisateur, met en scène l'histoire de Aïcha, incarnée à l'écran par Amel Kateb, une mère célibataire qui vit sur une terrasse de ce quartier populaire d'Alger.
    Les longs-métrages en compétition seront départagés par un jury international présidé par le cinéaste malien Souleymane Cissé et comptant parmi ses membres le réalisateur algérien Ahmed Rachedi. Révélé lors du dernier Festival de Locarno (Suisse), Les jours d'avant de Karim Moussaoui mettant en scène deux adolescents amoureux qui tentent d’inventer leur espace de liberté un contexte de terrorisme dans les années 1990, est également en compétition dans la catégorie court-métrage. Pour sa part, Abdennour Zahzah concourra avec neuf films documentaires dont Emirs au pays des merveilles du réalisateur tunisien Ahmed Jelassi. El oued el oued relate le quotidien de citoyens habitant le long de l'oued Sidi L'kebir depuis sa source sur les hauteurs de l'Atlas jusqu'à la mer. Ce festival dédié au cinéma africain prévoit aussi une section pour les courts-métrages de fiction ainsi qu'une section hommage intitulée “Films africains de libération” dans laquelle sera projeté La Bataille d'Alger de Gillo Pontecorvo. 
    Il prévoit également de rendre hommage à Nelson Mandela disparu en décembre 2013. 
    Le Festival du film africain de Louxor a été créé en 2011 à l'initiative de la Fondation des artistes indépendants, un regroupement de jeunes cinéastes égyptiens qui se sont organisés après la chute du régime de Hosni Moubarak pour mettre en place un cadre autonome dédié au cinéma africain.


    APS

    « Entretiens RACHID BOUCHAREB. Cinéaste algérienSécurité sociale des artistes »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :