• La semaine du film algérien à Lille et Villeneuve d?Ascq

    CultureLundi, 23 Décembre 2013 09:50Facebook Imprimer Envoyer Réagir

     

    …CULTURE EN BREF…

    ..

    La semaine du film algérien à Lille et Villeneuve d’Ascq
    L’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (Aarc) a accompagné l’Association Sud-Nord Evolution pour le 10e anniversaire de la semaine du cinéma algérien, qui s’est déroulé du 6 au 15 décembre derniers à Lille et Villeneuve d’Ascq. Durant ces journées dédiées au 7e art, s’est tenue de nombreuses activités culturelles, notamment des projections, expositions et concerts de musique. L’ouverture et la clôture de cette manifestation ont été marquées par un hommage à El Hachemi Guerouabi. Le public a pu assister aussi à une expositon de Rachid Aït-Kaci Ahmed, à une conférence sur “Double nationalité, double appartenance” et une table ronde autour de “Commémorer et parler de la chanson chaâbi et le cinéma de l’immigration”.  Concernant les projections, une trentaine de films ont été projetés dont 3 en tamazight et 7 productions de l’Aarc. Parmi ces films  Harraga Blues de Moussa Haddad, Kedach Ethabni de Fatma-Zohra Zamoum, Iminig de Menad M’barek et Yema de Djamila Sahraoui. 

    5e édition de la Rencontre nationale sur le rôle de l’art et de l’artiste
    La maison de la culture Ali-Zaâmoum de Bouira a abrité la cinquième édition de la rencontre nationale sur le rôle de l’art et de l’artiste dans l’éducation de l’enfant. Organisée par l’Institut régional de musique de Bouira, cette manifestation culturelle a accueilli jusqu’au 22 décembre, petits et grands qui ont pu apprécier les pièces théâtrales, les sketchs, des conférences, etc. Le compositeur Mustapha Sahnoun, qui a présenté un aperçu sur l’historique des chants patriotiques en Algérie, chants dont certains remontent bien avant l’indépendance selon le compositeur qui a mis en exergue que c’étaient les Scouts musulmans algériens qui se sont faits le relais de ces mélodies patriotiques. Il s’est tenu aussi un récital de poésie qui a égayé la salle de spectacle de la maison de la culture Ali-Zaâmoum. Les soirées ont été également riches en couleurs puisque plusieurs élèves issus des Institut de musique de Bouira, d’Alger et de Batna ont offert des concerts aux mélomanes bouiris. La cérémonie de clôture s’est achevée, hier, avec une soirée animée sur fond de mélodie andalouse.

    H. B

    « . Festival itinérant du film africain aux Etats-UnisEntretien du lundi - Noureddine Affaya, (chercheur et critique marocain) »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :