• L? Etoile d?or au le film sud-coréen Han Gong-Ju

    Festival international du film de Marrakech

     

    : L’ Etoile d’or

     

    au le film sud-coréen Han Gong-Ju

    Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

    le 08.12.13 | 11h04

     

     

    Le film sud-coréen Han Gong-Ju de Lee Su-Jim a été l’heureux récipiendaire de la très convoitée Etoile d’or du Festival international du film de Marrakech( Maroc) s’étant déroulé du 28 novembre au 7 décembre 2013. Et ce, hier, lors de la cérémonie de clôture au Palais des congrès.

     

    Le réalisateur Lee Su-Jim recevant l’Etoile d’or du festival dira : « je remercie les spectateurs et les festivaliers. Et j’exprime mon profond respect à mes collègues de jury. Une pensée à toutes celles qui ressemblent à Han Gong-ju, à travers le monde. Je ferais de mon mieux pour réaliser de meilleurs films. ». Ce film éponyme retrace l’histoire émouvante de  Han Gong-ju, une jeune lycéenne, se retrouve impliquée malgré elle dans une histoire sordide.

    Délaissée par ses parents et contrainte de s’inscrire dans un autre établissement, elle emménage chez la mère d’un enseignant. Victime des circonstances et n’ayant rien à se reprocher, Gong-ju doit tout faire pour éviter d’attirer l’attention sur elle... Mais un jour, Eun-hee, une nouvelle camarade de classe qui fait partie du club de chant a capella du lycée, découvre les prédispositions de Gong-ju au chant et décide de lui proposer d’intégrer la chorale.

    Né en Corée du Sud, son court métrage Papa (2004) est présenté en 2005 au festival de Busan et remporte le prix des archives coréennes au Festival du Cinéma Indépendant de Séoul. Son court métrage suivant, Enemy’s Apple (2007), remporte le prix du meilleur film au festival du court métrage Mise-en-scène de Corée. Han Gong-ju, dont il a écrit le scénario, est son premier long métrage. Le Prix du jury a été décroché, ex aequo, par le film américain Blue Ruin et cubain The Swiming Pool.

    Le réalisateur italien Andera Pallaoro a eu le Prix de la mise en scène avec Medeas. L’actrice Alicia Vikander s’est vue décerner le Prix d'interprétation féminine pour le long métrage suédois Hotel de Lisa Langseth. Le plus jeune comédien du festival, Slimane Dazi, 13 ans, a coiffé au poteau des acteurs confirmés, en recevant le Prix d'interprétation masculine pour sa performance dans Fièvres de Hicham Ayouch.

     

    « L a MarcheTahar Houchi, cinéaste : »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :