• Femmes 10949 décroche le Prix du meilleur documentaire

     DES JCA 2014

    Femmes 10949 décroche le Prix du meilleur documentaire

    Par 
    Taille du texte : Decrease font Enlarge font
    Nassima Guessoum en larmes en recevant son prix  , LÂ’Union arabe du cinéma est néeNassima Guessoum en larmes en recevant son prix , LÂ’Union arabe du cinéma est née

    Un nouveau prix a été institué aux JCA, celui de «l'Union générale des associations cinématographiques arabes» qui est revenu au cinéaste égyptien Ahmed Atef réalisateur de Avant le printemps.

    Le rideau est tombé sur la 5e édition des Journées cinématographiques d'Alger, mercredi dernier à la salle El Mouggar. Le jury présidé par le cinéaste Abdelkrim Bahloul et accompagné par la productrice Fatima Ouazane, le professeur en cinéma français Philipe Jalladeau, la critique égyptienne Neamet Allah Hassan et le cinéaste italien Giogio Cugno ont récompensé la réalisatrice Nassima Guessoum pour son oeuvre 10949 femmes, le Grand Prix du documentaire des 5e Journées cinématographiques d'Alger.
    Dans son documentaire 10949 femmes, la cinéaste a donné la parole à l'une des premières militantes de la cause nationale, Nassima Habal, et à ses compagnes de luttes et de cellule, combattantes de l'ombre. Dans cette même catégorie, le Prix spécial du jury a été attribué à Bahia Bencheikh Lefgoun et Meriem Achour Bouakkaz, coréalisatrices de Hna Berra traitant de la condition de la femme algérienne et son rapport à l'espace public. Le jury présidé par le cinéaste Abdelkrim Bahloul a également décidé d'attribuer une mention spéciale au documentaire Algérie, la dernière génération réalisé par la cinéaste française Eveline Garcia Jousset.
    Le jeune réalisateur franco-algérien Mohamed Bourokba dit Hamé a, pour sa part, reçu le Prix du meilleur court métrage pour Ce chemin devant moi relatant une nuit d'affrontements, dans une cité française de la banlieue, entre les jeunes et les forces de l'ordre avec comme vedette Réda Kateb qui était présent lors de l'ouverture avec le film Loin des hommes. Pour son second court-métrage intitulé Passage à niveau, le cinéaste algérien Anis Djaad s'est vu attribuer le Prix spécial du jury de cette catégorie. En l'absence du cinéaste, c'est son assistant Nadjib Oulebsir qui a réceptionné le prix. Deux mentions à des courts métrages talentueux: Suicide de Redouane Beladjila et Culture d'apparence de Myriam Chetouane. Le Grand Prix du public basé sur le vote des spectateurs présents lors des projections des films de la soirée a été attribué au documentaire Boumediene, thaïr yabni daoula (Boumediene, un révolutionnaire construit un Etat) réalisé par Fethi Jouadi.
    A rappeler que le documentaire qui a été produit par Al Jazeera Documentaire et qui a été diffusé sur la chaîne qatarie le 31 octobre, a dépassé le 1 million de vues sur YouTube. Un nouveau prix a été institué par les organisateurs, à savoir celui de «l'Union générale des associations cinématographiques arabes» qui est revenu au cinéaste égyptien Ahmed Atef réalisateur de Avant le printemps. Les membres de l'Union arabe des associations de cinéma est composée de l'Egypte, (présidence), de l'Algérie (secrétariat général), du Maroc et de Oman. Ce prix a été décerné pour la première fois lors du dernier festival de Rabat, à Alger par le président du Festival d'Alexandrie Alamir Abaza. S'agissant du concours national du scénario, le jury composé de trois des membres des jurys des JCA, du cinéaste Abdelkrim Bahloul, de la productrice Fatima Ouazane et du professeur en cinéma français Phillipe Jalladeau, a choisi pour le Prix du meilleur scénario du court métrage, Ammar Si Fodhil pour son scénario La fille de mon quartier. Deux mentions ont été accordées par le jury: mention pour scénario court métrage, pour Mohamed Stiti et Kamel Rouini, coauteurs de La grandeur de l'aube et mention pour scénario documentaire. Enfin, il faut rappeler que les JCA ont été organisées par l'Association des réalisateurs indépendants, A nous les écrans, avec le soutien du ministère de la Culture et en collaboration avec l'Office national des droits d'auteurs (Onda). Pour sa cinquième édition des Journées cinématographiques d'Alger (JCA), l'Association a reçu plus de 243 films pour cette édition, 30 productions ont été sélectionnées dont trois longs métrages, neuf documentaires et 18 courts-métrages. Pour l'organisation de cette manifestation, les JCA ont bénéficié du soutien de l'opérateur Mobilis et du groupe Ben Amor. Dans le domaine de la coopération internationale, les JCA ont bénéficié du soutien du service culturel et audiovisuel de l'ambassade de France et de l'Institut français.

    Beur TV diffuse la cérémonie de clôture des JCA 2014
    C'est une première pour les Journées cinématographiques d'Alger. La cérémonie de clôture a été diffusée intégralement par la télévision Beur Tv. Cette dernière qui est partenaire média des JCA a filmé l'essentiel de la manifestation et interviewé plusieurs invités de ce festival à Alger. Une initiative louable, qui sera probablement rééditée l'année prochaine avec sûrement plus de moyens.

    « Clôture des 5es journées cinématographiques d?AlgerREDA KATEB, ACTEUR FRANÇAIS, À L'EXPRESSION »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :