• <header class="post-header" style="overflow: hidden; padding: 15px; color: rgb(51, 51, 51); font-family: 'Helvetica Neue', Helvetica, Arial, sans-serif; font-size: 14px; line-height: 20px;">

    « JUIFS ET MUSULMANS DANS L’ALGÉRIE COLONIALE DU XIXE SIÈCLE »

    </header>

    <section data-action="description" data-controller="details" data-startup="">De 610 à nos jours, de l’Arabie au Proche-Orient en passant par l’Empire ottoman, l’Andalousie et le Maghreb, cette histoire complexe et méconnue est racontée chronologiquement, avec une fluidité qui n’exclut pas le sens du détail. Un passionnant voyage dans le temps, porté par les explications, savantes mais toujours accessibles, de plus de trente chercheurs venus de différents pays, par des séquences d’animation originales et par des archives photographiques et filmiques d’une grande force.

     

    Dès l’avènement de l’islam, le sort des musulmans et des juifs a été étroitement lié, mais un peu plus d’un siècle de conflit a suffi à occulter dans les mémoires treize siècles d’une histoire commune souvent pacifique et parfois harmonieuse. Elle commence dans la péninsule Arabique, où l’islam voit le jour au VIIe siècle, par la parole et l’enseignement de son fondateur, Mahomet, et se poursuit à Jérusalem, où au XIIe siècle, le conquérant Saladin respectera églises et synagogues, durant le mythique âge d’or du royaume d’al-Andalus (711-1492) et dans la Maison judéo-musulmane de la sagesse fondée à Bagdad par la dynastie abbasside… Jusqu’à la rupture violente du XXe siècle, les deux religions n’ont cessé de dialoguer, non sans épisodes douloureux, comme le massacre de Grenade, en 1066, durant lequel la population juive est décimée par ses voisins musulmans. Le judaïsme a ainsi fortement inspiré Mahomet, qui en reconnaît les prophètes ? Ibrahim (Abraham), Moussa (Moïse) ou Joseph (Youssef). Trois siècles plus tard, c’est sous l’influence des penseurs musulmans que le rabbin Saadia Gaon proposera une interprétation de la Thora puisée dans la philosophie grecque. (ARTE)

    </section>

    votre commentaire
  • <header class="post-header" style="overflow: hidden; padding: 15px; color: rgb(51, 51, 51); font-family: 'Helvetica Neue', Helvetica, Arial, sans-serif; font-size: 14px; line-height: 20px;">

    JUIFS ET MUSULMANS – SI LOIN, SI PROCHES (KA’AB AL-AKHBAR)

    </header>

    D’une rare intelligence, un travail titanesque, à voir absolument. Film 1 : Les origines (610-721) : Réalisateur : Karim Miské. Auteurs : Karim Miské, Nathalie Mars & Emmanuel Blanchard. Diffusion sur Arte, les 22 et 29 octobre 2013. Et la sortie vidéo est prévue pour le lendemain.


    votre commentaire
  • <header class="post-header" style="overflow: hidden; padding: 15px; color: rgb(51, 51, 51); font-family: 'Helvetica Neue', Helvetica, Arial, sans-serif; font-size: 14px; line-height: 20px;">

    L’ALGÉRIE VUE DE L’ESPACE

    </header>

    De belles images de l’Algérie et de l’Afrique du nord prise depuis l’espace, sans doute par un satellite ou depuis la station spatiale internationale. On ne devine pas toujours tout, mais enfin ça fait quand même plaisir de voir de si haut notre grand et beau pays !


    votre commentaire
  • <header class="post-header" style="overflow: hidden; padding: 15px; color: rgb(51, 51, 51); font-family: 'Helvetica Neue', Helvetica, Arial, sans-serif; font-size: 14px; line-height: 20px;">

    TÉMOIGNAGE INÉDIT DE BOUDJEMAA EL ANKIS SUR MATOUB LOUNES

    </header>

    Formidable témoignange de Boudjemaa El Ankis sur le chanteur Matoub Lounès. Matoub avait proposé à Boudjemaa El Ankis, l’un des maîtres du chaâbi algérois, de faire un duo ensemble. Malheureusement, à cause de la mort de Matoub (assassiné en 1998), ce duo n’a jamais pu se faire. Boudjemaa le regrette profondément et déclare que Matoub était un très grand artiste, l’un des plus grands, et qu’il ne peut rien refuser quand quelqu’un est aussi bon. Quel dommage que ça ne se soit pas fait, en effet…


    votre commentaire
  • <header class="post-header" style="overflow: hidden; padding: 15px; color: rgb(51, 51, 51); font-family: 'Helvetica Neue', Helvetica, Arial, sans-serif; font-size: 14px; line-height: 20px;">

    LES SPEAKERINES DE L’ « UNIQUE » (1962 – 1986)

    </header>

    Voilà cinquante ans qu’elles scandent l’histoire de l’UNique, la chaîne nationale de télévision algérienne. Elles, ce sont les speakerines qui se succèdent à l’antenne depuis la création de l’ENTV – ou RTA à l’époque – en 1962. Les plus âgés d’entre vous reconnaîtront les premières : Amina ou Khadidja, les (un peu) plus jeunes se souviendront du visage de Hayet, en 1986. Rétrospective de ces (beaux) visages de la télévision algérienne.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique