• Dolores Heredia. Actrice mexicaine l"entretien !!

    Dolores Heredia. Actrice mexicaine

    «Rachid Bouchareb ouvre une porte sur le monde»

    Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

    le 11.02.14 | 10h00 Réagissez

    zoom | © Souhil. B.
     

     

    Elle est actrice. Elle est Mexicaine. Elle est gracieuse. Elle crève l’écran dans le film américano-franco-algérien Two Men in Town de Rachid Bouchareb, montré en avant-première (après celle de la Berlinale) hier à la salle El Mouggar d’Alger. Interview «tex-mex».

    -Qu’est-ce qui a motivé votre choix de tourner dans Two Men In Town sous la direction de Rachid Bouchareb ?

    Pour moi, c’était vraiment intéressant de connaître un réalisateur comme Rachid (Bouchareb). Je ne le connaissais pas, je n’avais jamais entendu parler de lui. Et quand j’ai reçu le scénario, j’ai été séduite.

    -Le scénario vous a plu, alors ?

    Oui, absolument ! Un scénario vraiment intéressant. Très «cool», avec beaucoup de silences. Avec une histoire très forte, intense, très intéressante, touchante. Et puis, c’est un scénario très réfléchi.

    -Et Rachid Bouchareb ?

    Après, j’ai connu Rachid (Bouchareb). Une personne adorable. Un homme très intelligent. Avec une vision de la vie, des choses, du cinéma… Et cela me plaît beaucoup.

    -Le message du film Two Men In Town porte-t-il un certain regard sur l’islam, la tolérance, la redemption, la seconde chance ?

    Oui, absolument ! Je me retrouve dans cela. Moi, je suis vraiment intéressée et interpellée par cette question. Dans mon pays, le Mexique, on ne vit pas vraiment l’islam ou encore le monde musulman. Mais il y a des choses qui nous sont très proches. Il y a une réalité qu’on peut très bien comprendre.  

    -Justement, Two Men In Town est le deuxième volet d’une trilogie de Rachid Bouchareb, après Just Like A Woman, portant sur les rapports entre l’Amérique, l’islam et le Monde arabe…

    Je pense et je crois que c’est très intéressant d’ouvrir cette porte-ci comme celle de Rachid (Bouchareb) dans le monde. Et, par conséquent, mieux connaître le monde.

    -Vous avez eu de très bonnes critiques sur votre rôle dans Two Men In Town au Festival de Berlin…

    (rire) Oh, oui !

    -J’espère que vous allez revenir en Algérie, pour tourner dans un autre film algérien…

    Oui, je l’espère. J’aimerais bien.

     

    K. Smail
    « Enemy Way? sortira en mai prochain en Algérie et en EuropeEntretiens Forest Whitaker »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :