• Décès de l'acteur Rachid Farès

     

    .Algérie. Décès de l'acteur Rachid FarèsDécès de l'acteur Rachid Farès

     

    Comédien pétri de talent, Rachid Farès s'est éteint mercredi à l'hôpital Bainem (Alger), à l'âge de 56 ans, des suites d'une crise...

     


    Comédien pétri de talent, Rachid Farès s'est éteint mercredi à l'hôpital Bainem (Alger), à l'âge de 56 ans, des suites d'une crise cardiaque.  


     

    Fennec d'or de la meilleure interprétation masculine en 2007

    Doté d'un grand bagout, ce natif d'Hussein Dey avait le cinéma dans le sang. Et c'est très jeune qu'il s'est initié au difficile métier d'acteur en côtoyant les grandes figures du cinéma et du théâtre algériens : Boubegra, Ouardia, Sid Ahmed Aggoumi, Sonia, etc.

    Il a joué dans plusieurs films, notamment « Le clandestin », « Morituri », «Le thé d'Ania», « L'envers du miroir ».  Sa dernière apparition a été dans le film sur la grande figure de la révolution algérienne Mustapha Ben Boulaïd réalisé par Ahmed Rachedi.

    En 2007, il a reçu le Fennec d'or de la meilleure interprétation masculine pour le rôle joué dans le feuilleton « El Aouda » (Le Retour). 

    Artiste jusqu'au bout des ongles, Rachid Farès a été aussi un passionné du théâtre. Il a joué aux côtés  notamment de la grande Sonia dans les pièces« Nuit de divorce » et « Les saltimbanques ».

     

    « Une perte pour le cinéma et la culture algérienne »

    « La disparition du comédien Rachid Farès représente une grande perte pour le cinéma et la culture algérienne », a écrit la ministre de la Culture, Mme Khalida Toumi, dans un message de condoléances à la famille du défunt. Saluant son « talent » et « sa remarquable » interprétation de différents rôles, Mme Toumi a qualifié le défunt de valeur sûre du cinéma algérien.

    Emu par la disparition du comédien, Bachir Derrais, réalisateur et producteur, a écrit mercredi sur son compte facebook : « C'est avec douleur et tristesse que je vous annonce le décès de notre ami, l'acteur Rachid Farès, connu pour sa gentillesse, son bon caractère, toujours souriant, accueillant. Notre ami Rachid n'avait aucun revenu et vivait avec sa s'ur ».

    C'est aujourd'hui qu'il a été inhumé au cimetière de Garidi (Alger) en présence d'une foule nombreuse et d'anciens compagnons.
    Yacine Ouchi

    « Ils nous ont quitéNORTHWEST - LA CRITIQUE DU PRIX DU JURY ET DE LA CRITIQUE DE BEAUNE 2013 »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :