• Alfonso Cuaron récompensé pour Gravity

    Alfonso Cuaron récompensé pour Gravity

    Taille du texte : Decrease font Enlarge font

    Le Mexicain Alfonso Cuaron a pris samedi dernier une avance décisive dans la course à l'Oscar du meilleur réalisateur, en étant distingué meilleur cinéaste de l'année par le Syndicat américain des réalisateurs (DGA) pour son film Gravity. «C'est vraiment un honneur que je reçois avec humilité», a déclaré le cinéaste en recevant son prix. «J'ai toujours cette espèce d'admiration adolescente (pour certains réalisateurs) et je suis encore nerveux à l'idée de parler avec eux». Alfonso Cuaron, 52 ans, l'a emporté face à Paul Greengrass (Capitaine Phillips), David O. Russell (American Bluff), Steve McQueen (12 Years a Slave) et Martin Scorsese (Le loup de Wall Street).
    Devant la presse, il a ensuite déclaré, en espagnol, que son prix était «une reconnaissance de ses pairs. Si je suis arrivé à quelque chose, c'est grâce à mes pairs», a-t-il dit. Alfonso Cuaron a été récompensé pour son thriller intersidéral Gravity, où Sandra Bullock et George Clooney interprètent deux astronautes en perdition dans l'espace. Tourné en 3D, le film offre une reconstitution stupéfiante de l'espace et de l'apesanteur, reconstitués par ordinateur et en studio, par des procédés mécaniques ultra-perfectionnés. «Ce qu'on ne voit pas (depuis l'espace), c'est cette étrange expérience de la nature, qui est l'expérience humaine», a-t-il déclaré. «Et c'est cette expérience que les réalisateurs essaient de trouver dans leurs films». Le prix de la DGA est la voie royale pour l'Oscar du meilleur réalisateur: ces dix dernières années, les lauréats de la DGA ont tous remporté dans la foulée la statuette de meilleur réalisateur, à l'exception de Ben Affleck, distingué l'année dernière pour Argo, mais qui n'était pas nommé pour l'Oscar de la réalisation.
    Parmi les autres lauréats de la soirée, figurent Vince Gilligan pour la série télévisée à succès Breaking Bad, et Steven Soderbergh pour le téléfilm Ma vie avec Liberace, deux titres déjà largement récompensés aux Emmy Awards et aux Goldens Globes.

    « Les Rencontres cinématographiques de Béjaïa sont menacées !21 festivals de films classés »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :