•  

    Asli Nabil
    Acteur/trice
    [envoyer un mail]


    © Courtesy FIFF 2012, Namur

     

    Acteur algérien.

    Licencié en Arts du spectacle de l'Institut National des Arts dramatiques d'Algérie, Nabil Asli débute sa carrière de comédien au Théâtre National de son pays natal. Il se fait remarquer dès ses débuts dans Les Physiciens de Frédéric Domat et plus récemment dans Bled Echams de Hajar Bali. En plus de jouer, il écrit et met en scène des pièces de théâtre comme La Fabuleuse (2006) de Youcef Taouint. Le comédien apparaît dès 2008 dans des feuilletons comme Jourouh el hayet (Les Blessures de la vie). En 2009, il est à l'affiche du long métrage Harragasde Merzak Allouache qu'il retrouve deux ans plus tard pour Normal !(Meilleur film en langue arabe au Doha Tribeca Film Festival) et pour Le Repenti, présenté à la Quinzaine des réalisateurs de Cannes en mai 2012 ainsi qu'au FIFF dans la section "Regards du présent". Nabil Asli est également à l'affiche du court métrage Demain, Alger ? d'Amin Sidi-Boumediène, présenté en Compétition internationale au FIFF 2012, et il sera prochainement à l'affiche de La Chute de Grenade de Mohamed Chouikh.
    Echanges de talent(s) 2012

    Source:
    www.fiff.be/fr/Espace-pro/Les-comediens/ASLI-Nabil

    haut de page

     

     

     

    filmographie

    Repenti (Le) | El Taaib 2012
    Acteur/trice

    Normal ! 2011
    Acteur/trice

    Khouya (Mon frère) 2010
    Acteur/trice

    Demain, Alger ? 2011
    Acteur/trice

    haut de page

     

     

     

    texte(s)
    tous les textes à propos de Asli Nabil
       

     



    Critique
    Le Repenti
    Épines de la concorde nationale en Algérie
    Michel Amarger
    publié le 07/04/2013 17:04:40
     

     



    Critique
    Le Repenti, de Merzak Allouache
    Dans l'atelier de la concorde
    Sunjata
    publié le 29/10/2012 00:10:48
     

     



    Critique
    Normal !
    Jeux de miroirs pour jeunes Algériens
    Michel Amarger
    publié le 29/03/2012 00:03:15
     

     



    Critique
    Khouya (Yanis Koussim, Algérie)
    La tyrannie du grand-frère
    Sid-Lamine Salouka
    publié le 23/04/2011 17:04:50
     

     



    Critique
    Fin du 63ème Festival de Locarno
    Cinéma et Villégiature
    Azzedine Mabrouki
    publié le 23/08/2010 20:08:06
     

     

    texte(s) sur le site Africultures.com



    Critique
    Normal !
    de Merzak Allouache
    Olivier Barlet
    publié le 13/02/2012 20:02:06
     

    haut de page

     

     

     

    lien(s)
    autour de cette personne proposé(s) par les internautes

    soyez le premier à ajouter un lien sur cet artiste : 
       
     
      ajouter un lien
       

    haut de page

     

     

     

    Evènements 
       

     

    21/03/2012 > 21/04/2012 
    projection |France | 
    Sortie de "NORMAL !" de Merzak Allouache
    Le nouveau film de Merzak Allouache, NORMAL !, sortie nationale le 21 mars partout en France en partenariat avec Africultures

     
       
    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Alloula Abdelkader
    Acteur/trice | Adaptateur/trice | Dramaturge | Metteur/se en scène |Scénariste | Voix off

     

    Abdelkader ALLOULA est né le 8 juillet 1939 à El Ghazaouet (Algérie).

    Après des études secondaires à Oran, il commence le théâtre en 1956 avec la troupe Echabab. En 1962, il met en scène Les Captifs de Plaute avec l'Ensemble théâtral oranais. Il est appelé en 1963 à faire partie de la troupe naissante du Théâtre National Algérien (TNA) et participe à de nombreux spectacles : Les Enfants de la Casbah, Hassen Terro, Le Serment, Dom Juan, La Mégère Apprivoisée?
    Il est également acteur au cinéma dans :
    Les Chiens réalisé par Chérif EL HACHEMI en 1969, Ettarfa par Chérif EL HACHEMI en 1971, Tlemcen par Mohamed BOUAMARI en 1988, Djan Bou Resk par Abdelkrim BABA AÏSSA en 1990, Hassan Nia par Ghaouti BENDEDDOUCHE en 1990.
    Il met en scène entre 1964 et 1968 plusieurs textes d'auteurs contemporains dont Rouiched, Tewfik El Hakim, Gorki, Cervantès?
    Il écrit et met en scène pour le théâtre :
    El Alleg (Les Sangsues) en 1969, El Khobza (Le Pain) en 1970, Homk Salimadapté du Journal d'un fou de Gogol en 1972, Lagoual (Les Dires) en 1980,El Ajouad (Les Généreux) en 1985, El Lithem (Le Voile) en 1989, Ettefah (Les Pommes) en 1992, Arlequin valet de deux maîtres en 1993 (adaptation de Carlo Goldoni) et devient un des auteurs majeurs de sa génération en Algérie.
    En 1990, il adapte pour la télévision de nombreuses nouvelles dont Lila Maa MajnounEs Soltane Oual GuerbaneEl WissamEchaab FakEl Wajeb el Watani, (réalisateur : Bachir Bérichi.) et est également l'auteur de deux scénarios réalisés par Mohamed Ifticène : Gorinne en 1972 et Djalti en 1980. Il participe aux commentaires de deux films : Bouziane el Quali de Belkacem El Hadjadj (1983) et Combien je vous aime de Azzedine Meddour (1985).

    Abdelkader Alloula est assassiné le 10 mars 1994 à Oran, à la sortie de son domicile, rue de Mostaganem.

    haut de page

     

     

     

    filmographie

    Tlemcen 1988
    Acteur/trice

    Chiens (Les) 1969
    Acteur/trice

    Ettarfa 1971
    Acteur/trice

    Djan Bou Resk (Sous la cendre) 1990
    Acteur/trice

    Combien je vous aime 1985
    Voix off

    haut de page

     

     

     

    texte(s)
    tous les textes à propos de Alloula Abdelkader
       

     



    Reportage/festivals
    3è Festival International du Film Arabe d'Oran (23-30 juillet)
    Cinéma, jus d'Oran
    Azzedine Mabrouki
    publié le 22/07/2009 20:07:39
    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  •  

    Ait-ali-Belkacem Salem
    Acteur/trice
    [envoyer un mail]

     

    Né et grandi en Algerie, je suis médecin de profession et acteur par vocation. Depuis mon premier contact avec le cinéma, je ne cesse d'en faire et de rêver d'en faire d'avantage. Je suis un amoureux fou du cinéma. Il y a 7 films algériens d'expression kabyle et j'ai joué dans 6. J'ai participé dans le film de Florent Siri "L'ennemi intime" aux cotés de Fellag, Benoit Magimel, Albert Dupontel et Lounès Tazairt.

    haut de page

     

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  •  

    Affak Kader Fares
    Acteur/trice | Ingénieur du son

     

    Acteur algérien, Kader Fares Affak est né le 1er novembre 1969.

    haut de page

     

     

     

    filmographie

    Inland (Gabbla, Dans les terres) 2008
    Acteur/trice

    Rome plutôt que vous (Roma wa la N'touma) 2007
    Ingénieur du son, Acteur/trice

    On ne mourra pas 2010
    Acteur/trice

    Mollement, un samedi matin 2011
    Acteur/trice

    haut de page

     

     

     

    texte(s)
    tous les textes à propos de Affak Kader Fares
       

     



    Critique
    Inland (Gabbla)
    Lignes de fuites algériennes
    Michel Amarger
    publié le 30/03/2009 20:03:31
     

     



    Critique
    Gabla (Inland), de Tariq Teguia
    Comment donner forme à l'absurde
    Hassouna Mansouri
    publié le 09/02/2009 23:02:14
     

     



    Critique
    Cinéma conceptuel et nouvelle conception du cinéma
    Rome plutôt que vous (Roma wala intouma), de Tariq Teguia (Algérie)
    Meriam Azizi
    publié le 09/05/2008 13:05:31
     

     



    Critique
    Alger dans l'œil du cyclone
    Roma walla n'touma (Rome plutôt que vous), de Tariq Téguia (Algérie)
    Azzedine Mabrouki
    publié le 29/02/2008 15:02:47
     

    haut de page

     
    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  •  

    Adjouri Keltoum (Aicha)
    Acteur/trice

     

    Née le 4 avril 1916 à Blida, Keltoum, très jeune, est attirée par la danse et le théâtre. Maintes fois, elle trouve le moyen de se sauver de chez ses parents pour aller voir et suivre des acteurs et danseurs ambulants. C'est Mahieddine Bachtarzi qui la découvrit à Blida, en 1935. Ce dernier lui donna sa chance, en dépit des préjugés de sa famille. Elle débute véritablement sa carrière artistique à la fin des années 1930. Son professionnalisme est tel qu'elle se fait remarquer par des cinéastes européens qui lui proposèrent des rôles importants. Elle joua tout à fait par hasard dans un film allemand, en 1945, mais sa carrière cinématographique ne commencera que vingt ans plus tard, en 1965, avec Le Vent des Aurès de Mohamed Lakhdar-Hamina, film dans lequel elle tient magistralement le rôle d'une mère qui cherche désespérément son fils raflé par l'armée française pendant la guerre.

    (El Watan.com 16/11/10)

    haut de page

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique