• Palmarès de la 4ème édition des Journées Cinématographiques de Kairouan : Le court à l’honneur !
    Le cinéma à Kairouan a été rendu possible du 20 au 23 avril 2022 dans le cadre des Journées Cinématographiques de Kairouan qui ont pris fin avec la remise des prix. Une touche compétitive a caractérisé cette édition maintenue en plein mois du ramadan.

    11 films courts ont marqué la programmation de cette manifestation cinématographique, issus de pays comme l’Algérie, le Maroc, l’Italie, La France et la Tunisie. Un hommage a été rendu au cinéaste Mohamed Dammak pendant l’inauguration de ces journées qui a eu lieu dans la faculté des Lettres et des Sciences humaines à Kairouan.

    Et les lauréats sont:

    -Le prix du public (Prix des Étudiants) a été attribué à Fares Naanaa pour son court métrage « Pomme d’Amour » avec Yasmine Dimassi et Mohamed Mrad.

    -Le prix spécial du jury a été décerné au film « Trois grains de gros sel » d’Ingrid Chikhaoui (France). Son traitement subtil et humain a conquis le jury et le public. Une certaine symbolique a caractérisé le propos du « Swing » de Tarek Rasmi, du Maroc qui a remporté Le Prix Manuscrit de Bronze.

    -Le Manuscrit d’Argent  a été attribué au réalisateur algérien Abdallah Kada pour son film « Make Up » : Une singulière et remarquable manière de traiter de problématiques à caractère violent.

    -Gregory Robin a remporté Le Manuscrit d’Or  pour son film français « Particules fines ». Une immersion à la quête d’un sens à la vie propre à l’auteur et qui mérite son prix.

    Le jury a été composé par Souad ben Slimane, critique, comédienne et écrivaine, Miriam Previati, comédienne, réalisatrice italienne et Yves comte, directeur de production français.

    Le public était composé de jeunes et de moins jeunes. Les films ont fait salle comble dans le cadre de cette manifestation qui a signé la reprise des activités culturelles postcovid.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • 4e édition de Gabès Cinéma Fen 2022, du 6 au 12 mai 2022 : «Cette édition est celle de la maturité du festival»
    Dans sa compétition de films exclusivement réservée au cinéma arabe, le festival a sélectionné 10 films pour la compétition officielle longs-métrages et 11 pour la compétition officielle courts-métrages. Parallèlement et à travers les différentes sections parallèles, à savoir les projections spéciales, les promesses, les cinémas du monde et le cinéma pour enfants, le public aura l’occasion de découvrir des nouveautés, des exclusivités et autres regards croisés.

    Lancé en 2019, le festival Gabès Cinéma Fen a pu à travers trois éditions s’inscrire dans le paysage culturel tunisien et particulièrement dans le paysage social de la ville de Gabès qui abrite ses activités chaque année. «Cette quatrième édition que nous espérons celle de la maturité du festival. La première  fut celle du lancement, la deuxième a relevé le défi de la pandémie de Covid-19 en revêtant la forme  numérique, la troisième a pu se tenir en présentiel mais fut écourtée à cause encore de la pandémie, cette année nous l’espérons plus sereine tout en continuant de s’inscrire dans l’actualité de la région et de ses enjeux environnementaux, économiques et culturels», a déclaré Fatma Cherif, directrice du festival lors d’une conférence de presse qui s’est tenue à l’Agora Gabès et retransmise en direct sur la page Facebook du festival.

    Dans sa quatrième édition, le festival propose une programmation riche axée sur l’univers du cinéma et des voyages esthétiques en proposant de nouvelles écritures de et sur l’Image en dehors des représentations dominantes, et ce, à travers ses grandes sections : Art vidéo, réalité virtuelle, cinéma mais aussi art et pensée. À Gabès Cinéma Fen, la réalité virtuelle est un pont entre découvertes, rêves et imaginaires qui relient le film, l’image, le son et la technologie. Cette année et en parallèle au projet de réalité virtuelle «Hackathon», ouvert aux étudiants de l’École Supérieure des Arts de Gabès, 9 films des 4 continents seront projetés ainsi que «Seven Grams» (7 grammes) de Karim Ben Khalifa. Dans sa compétition de films exclusivement réservée au cinéma arabe, le festival a sélectionné 10 films pour la compétition officielle longs-métrages et 11 pour la compétition officielle courts-métrages. Parallèlement et à travers les différentes sections parallèles, à savoir les projections spéciales, les promesses, les cinémas du monde et le cinéma pour enfants, le public aura l’occasion de découvrir des nouveautés, des exclusivités et autres regards croisés. Entre autres nouveautés, il sera question en séance spéciale du film de Hala Abdallah où elle pose un regard sur le cinéaste Omar Amiralay, son œuvre, la Syrie, sa mère et ce qui les lie, mais encore de «Ghodwa», la première œuvre de Dhafer Labdine.

    L’actrice Hend Sabri, qui est la marraine du festival, proposera au public un moment privilégié en l’invitant à la (re)découverte, à travers l’événement «Ta3ala chouf», de deux films fondateurs du cinéma arabe : «La terre» de Youssef Chahine et «Al Bidaya» de Salah Abou Seif. Au programme également dans cette section cinéma dirigée par Ikbal Zalila, une rétrospective consacrée au cinéaste libanais Ghassen Salhab à travers la projection et l’analyse de l’ensemble de sa filmographie.

    La section art vidéo, commissionnée cette année par l’homme de théâtre et plasticien libanais Rabih Mroué, interrogera «La vie sans images» à travers 14 œuvres de 12 artistes visuels venus de 8 pays différents. Cette section proposera aussi une masterclass portant sur les techniques du vidéoclip et une performance musicale intitulée «Satour-Ne» de l’artiste tunisien «Nuri» et Al Issaouia.  La section K-Off dédiée aux artistes et curators émergents tunisiennes, lancée l’édition passée sous la direction de Kenza Jammeli, propose pour son premier travail curatorial, une sélection regroupant 6 vidéos présentant les univers particuliers d’artistes.

    Gabès Cinéma Fen organisera cette année une exposition sur l’histoire du football dans la région, abritée par l’espace l’Agora et qui proposera des archives de «gabésien-nes», footballeurs et supporters.

    Bon festival !

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Halim Erraâd dans les salles algériennes en mai

    La sortie nationale de Halim Erraâd (Halim Le Tonnerre), le nouveau film de Mohamed Benabdellah, est prévue le 12 mai. Le long métrage sera distribué dans les salles d’Alger, Oran et Constantine.

    Anes Tenah, Dalila Nouar et Houria Hamadouche sont les acteurs principaux de ce long métrage d’une durée de 100 minutes, produit par Yahia Mouzahem.
    Halim Erraâd (Halilm Le Tonnerre), dans le genre drame, raconte la vie, pas du tout rose, de Halim, un jeune âgé de 25 ans, autiste. Dans son modeste appartement, il n’y a que sa mère, Hanane, pour s’occuper de lui.
    «Quand il n’est pas scotché devant son écran de télévision à regarder des mangas, il passe le plus clair de son temps à jouer au foot avec les enfants de son quartier.
    Doté d’une imagination débordante, il s’embarque bien trop souvent dans des aventures qui finissent par mal tourner, ce qui a le don d’énerver sa mère, Hanane, elle qui refuse de le résumer à son handicap et qui se dresse devant quiconque ose faire du mal à Halim, le tout en essayant, tant bien que mal, de subvenir à leurs besoins, en veillant à faire abstraction des préjugés auxquels elle doit faire face au quotidien de la part de la société à l’encontre de son fils», lit-on dans le synopsis du film. Mais sans appui et sans aucun soutien, Halim et sa mère vont-ils pouvoir s’en sortir, à force de vivre au jour le jour, dans une société qui veut absolument les mettre de côté ?
    Connu sous le pseudonyme de «Aballa», Mohamed Benabdellah est scénariste et réalisateur. Né le 24 octobre 1986 à Sidi-Bel-Abbès, il active et baigne depuis son plus jeune âge dans le milieu culturel et associatif de sa région.
    Il a participé à de nombreuses pièces de théâtre avant de se lancer dans l’écriture et la réalisation de ses propres courts et longs métrages. Mohamed Benabdellah est aussi le réalisateur des trois films Dhihniz, Bermuda et Je vais tout raconter à Dieu.
    Une projection privée du film Halim Erraâd est, par ailleurs, programmée aujourd’hui à la salle Ibn-Khaldoun, à Alger, en présence du réalisateur Mohamed Benabdellah, des acteurs principaux Anes Tenah, Dalila Nouar et Houria Hamadouche, ainsi que du producteur Yahia Mouzahem. La société MD Ciné est le distributeur du film Halim Erraâd dans les salles de cinéma algériennes.
    Kader B.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Quand Imene Noël et Mustapha Laribi parlent du métier d’acteur

    Animé par Mohamed Chemani, Fayçal Chibani et Layachi Messili, l’émission TV «Ramadhan Show» est une des plus intéressantes de ce mois de Ramadhan.
    Imene Noël et Mustapha Laribi étaient les invités, lundi soir, de cette émission culturelle (et parfois sportive) quotidienne. Au gré des questions, ils ont parlé de différents sujets, notamment leurs rôles dans le nouveau feuilleton îndama tajrahouna el ayyam (Quand les jours nous blessent) de Amar Sifodil.
    Une question leur a été posée sur la manière de passer d’un personnage à un autre parfois très différent, selon les rôles dans les différents films, téléfilms ou autres productions audiovisuelles.
    Mustapha Laribi et Imene Noël ont répondu qu’il est souvent psychologiquement difficile de sortir de la peau d’un personnage (même fictif) et que parfois des séquelles restent pour la vie.
    Parfois aussi le personnage plaît au comédien (moralement, psychologiquement…) qui souhaite alors que le tournage (pour d’autres épisodes) se prolonge.
    Vraiment beau et fascinant, le métier d’acteur !
    K. B. 
    bakoukader@yahoo.fr

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Costumes pour le cinéma

     Le costumier est chargé de créer les costumes des personnages de cinéma après avoir lu le scénario et obtenu toute information de la part du scénariste, du producteur et du réalisateur.

    Une fois imprégné du sentiment du film et de sa communication voulue, le costumier choisit la couleur, le style et le tissu et dessine les costumes des personnages. Il leur donne un aspect réel et adapté afin qu'ils ne soient pas une distraction mais un atout pour le message global.

    Les costumes doivent également flatter le look de l'acteur ou de l'actrice. Ils doivent mettre en valeur leur coiffure et leur maquillage. Le costumier travaille donc également en étroite collaboration avec ces artistes.

    De l'esquisse originale au costume final, de nombreuses étapes se succèdent. Une fois l'idée visualisée, le tissu sera choisi, la couture et l'ajustement auront lieu jusqu'à ce que l'effet exact souhaité soit produit. Ceux qui exécutent ces étapes doivent être familiarisés avec les différents types de matériaux et de textiles. Il est essentiel de savoir comment le vêtement se présentera sur un corps, comment il réagira sous les lumières chaudes ou encore comment il se nettoiera.

    Certaines scènes peuvent être simples, comme l'habillage d'un policier anglais, mais d'autres peuvent demander de l'imagination, comme les tenues d'extraterrestres. Et tant que vous restez dans la réalité de votre public, vous aurez réussi.

    Le processus peut prendre plusieurs jours pour finaliser un costume pour un acteur afin qu'il soit bien ajusté et qu'il mette en valeur à la fois le décor général et l'acteur. Et encore une fois, il ne s'agit pas d'une décision individuelle, mais d'un accord coordonné entre le réalisateur, le directeur artistique et le costumier.

    Inutile de dire que la connaissance des arts, de la mode, des styles d'époque, du dessin, de la couture et la capacité à concevoir des visuels attrayants sont des conditions préalables pour pouvoir travailler dans le domaine des costumes. Si vous aimez un travail de 9 h à 17 h dont vous connaissez toute la routine exacte, travailler pour fournir des costumes de films n'est pas fait pour vous.

    Mais si vous aimez la mode, les gens, la créativité, les changements de dernière minute, alors vous pouvez suivre des cours de couture, de confection, de travaux d'aiguille et d'art et vous obtiendrez le bagage nécessaire pour réussir dans ce secteur.

    Je vous recommande de regarder plusieurs films et de prêter une attention particulière aux costumes. Vous vous rendrez compte du travail qu'ils nécessitent pour donner vie à l'ensemble du film.

    Regardez par exemple les films suivants et remarquez le choix judicieux des costumes :

    Ocean's Eleven ; Apollo 13Julie & JuliaThe Magnificent SevenThe Birds ; Ben-Hur, pour n'en citer que quelques-uns.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • 10 conseils pour un bon casting de film

    Vous avez donc participé à diverses pièces de théâtre scolaires et avez impressionné tout le monde par vos talents d'acteur. Vous avez également décidé de faire carrière dans l'industrie cinématographique et avez suivi de nombreux cours pour y parvenir. Mais savez-vous quoi faire lorsque vous êtes invité à passer une audition dans une société de production cinématographique ? Si vous avez déjà rencontré un directeur de casting, vous savez à quel point son travail est difficile. Il y a tellement de bons acteurs et il est très difficile de choisir les meilleurs. Mais vous devez faire de votre mieux à chaque fois. Surtout, vous devez garder à l'esprit quelques conseils pour le casting de films qui vous aideront à être dans une position avantageuse :

    1. Écouter d'abord, agir ensuite - La première règle du casting de films est d'écouter ce que le directeur de casting a à dire sur le rôle qui vous est proposé. Il ne s'agit pas seulement d'apprendre le texte et de le jouer lors de l'audition. Plus vous écouterez ce que vous avez à faire, plus vous serez en mesure de jouer la scène.

    2. Ne laissez pas la nervosité prendre le dessus - Il est parfaitement naturel d'être nerveux lorsque vous assistez à un casting de film, mais si vous êtes nerveux, vous pouvez tout perdre. La nervosité n'est donc jamais une option.

    3. Soyez à l'aise avec le casting - Normalement, il n'y a que quelques personnes dans la salle de casting. Essayez donc d'être aussi à l'aise que possible avec elles.

    4. Ayez l'air confiant - La façon dont vous vous présentez au casting du film décidera si vous êtes adapté au rôle.

    5. Contact visuel - La première chose que vous apprenez dans une agence de casting de films est d'établir un contact visuel avec le réalisateur. C'est crucial car cela reflète votre confiance.

    6. Répétez correctement - Répéter devant la caméra est la meilleure façon de se préparer à un entretien de casting. Si vous avez préparé des dialogues, prenez une caméra mobile ou un appareil photo numérique pour vous enregistrer à chaque prise.

    7. Habillez-vous pour impressionner - S'habiller pour le rôle est le moyen idéal d'impressionner le directeur de casting. En fonction du rôle pour lequel vous auditionnez, vous pouvez vous procurer des vêtements adaptés au rôle et les porter le jour de l'audition.

    8. Soyez joyeux et gardez le sourire - Les réalisateurs aiment que les candidats soient joyeux et charmants. Cela peut aider à conquérir les juges et à faire un pas vers la sélection.

    9. Apprenez le dialogue par cœur - Bien que vous ayez le dialogue avec vous, il est bon d'apprendre votre rôle par cœur pour éviter toute erreur.

    10. Soyez professionnel - Même si c'est votre première expérience de casting, essayez d'être aussi professionnel que possible. Ne soyez pas trop amical avec les réalisateurs et n'essayez pas d'ajouter des éléments inutiles.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Guide de réalisation d'un film sur la façon d'éclairer un plateau de tournage

    Lorsque vous commencez à faire des films pour la première fois, vous ne savez pas comment éclairer un plateau de tournage. Eh bien, c'est très facile à apprendre, il s'agit de trois types de lumière, qui sont les bases de tout éclairage au cinéma.

     

    Clé

    Remplissage

    Arrière

    C'est tout. Tout le reste suit à partir de là pour créer une gamme d'effets. Mais c'est tout, et ces bases n'ont pas changé, elles se sont seulement améliorées.

    La lumière clé. C'est votre lumière principale et votre première lumière. Ce que vous faites, c'est que vous placez une seule lumière sur votre sujet. Généralement, c'est une grande lumière pour imiter le soleil ou une autre source de lumière. Cette lumière révèle brillamment votre sujet, et constitue la plus grande quantité de lumière dans une scène.

    Ah, mais alors vous vous retrouvez avec toutes ces ombres dures sur votre sujet. Parce que vous n'avez pas encore fini, et votre premier réflexe pourrait être de déplacer votre lumière "clé" pour les chasser. Ne faites pas ça, placez plutôt votre.

    lumière de remplissage. C'est exactement ce qu'il semble, vous placez une deuxième lumière qui est généralement plus faible que la première pour "remplir" ces ombres. La lumière se répand alors largement et chasse les ombres. En général, les ombres sur le visage d'une personne, les points creux, sous le menton, les orbites des yeux sont le genre de choses dont vous voulez vous débarrasser. Vous devrez peut-être utiliser plus d'une lumière pour chasser les ombres. Parfois celles créées par vos autres lumières. Remarque : un réflecteur est très utile pour cette tâche.

    Vous constaterez peut-être que si votre sujet a des ombres dans les yeux, il aura l'air moins humain et moins mort. Le principe est le même pour tout ce que vous pouvez éclairer. Pour les objets inanimés et tout le reste. Bien sûr, vous pouvez vouloir des ombres parce qu'elles peuvent avoir l'air cool.

    Mais le problème avec les films, c'est que peu importe la dimension et l'étendue qu'ils peuvent avoir, il s'agit d'un support en 2D (normalement). Vous avez besoin d'une

    Vous placez une lumière derrière votre sujet (votre sujet qui se trouve entre l'appareil photo et la lumière) qui brille directement sur votre sujet. Afin de le séparer de l'arrière-plan ou vice-versa. Ainsi, l'ARRIÈRE d'eux est éclairé. Maintenant, vos personnages ne ressemblent plus à une partie plate du mur, mais sont plus proches de la vie réelle. Parce qu'il y a un bord autour d'eux, une sorte de halo. Vous pouvez aussi rétroéclairer beaucoup de choses dans la même scène, pas seulement vos personnages. Vous pouvez rétroéclairer le bureau, un poster, un chandelier, une maison, n'importe quoi, vraiment.

    C'est tout et tous les autres effets sont créés en manipulant ces principes de base. Cela fonctionne parce que c'est simple.

    Par exemple, vous pouvez créer un très bel éclairage de bord sur votre sujet en le rétroéclairant à moitié. Peut-être en plaçant une lumière dans un endroit spécifique de chaque côté de l'acteur. Afin d'attirer l'attention sur les contours de son corps ou de son menton, par exemple.

    Si vous voulez, vous pouvez simplement rétroéclairer le sujet afin de créer une silhouette simple et agréable. Très simple mais très cool.

    J'ai entendu parler une fois d'une très bonne idée de technique de remplissage. Cette technique est normalement pour la nuit et loin de toute source de lumière appropriée que vous pouvez imiter. Par exemple, un parking. Ce que vous faites, c'est que vous recouvrez simplement le sol d'une très légère couche d'eau. La nature réfléchissante de l'eau va faire rebondir la lumière sur ce qui se passe dans la scène. Elle agit ainsi comme un réflecteur naturel ou une lumière d'appoint. Mais le plus important est que cela masquera la présence de tout éclairage non naturel que vous souhaitez utiliser (diffusé bien sûr).

    Votre inventivité à partir de maintenant est la limite.

    Bien sûr, après cette mise en place simple, il y a quelque chose à laquelle vous devez faire attention. Tout d'abord, l'éclairage non naturel ressemble à ce qu'il semble être : Non naturel. Il ne ressemblera pas complètement au soleil ou à la lune. Même s'il est censé ne pas être naturel, il aura l'air dur et impitoyable. Pour presque toutes les configurations d'éclairage, vous devez adoucir la lumière ou la diffuser - pas réduire l'intensité - mais l'adoucir avec une feuille mince et flexible. Vous pouvez utiliser du papier calque très bien, je l'ai fait plusieurs fois. Cependant, il existe des feuilles professionnelles qui fonctionnent beaucoup mieux si vous êtes prêt à payer.

    Vous constaterez alors que la lumière ne pénètre pas dans votre sujet et que vos spectateurs seront beaucoup moins conscients (et dans certains cas pas du tout) de l'existence d'un éclairage non naturel.

    Il y a plus que cela, comme les gels, la lumière chaude, la lumière froide, mais il y a toujours plus. Cependant, avec cette mise en place expliquée, vous savez maintenant comment éclairer une scène.

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Créer un court métrage primé

    Vous voulez donc faire des films, et être réellement reconnu pour vos efforts ? La meilleure façon de commencer est de faire un court métrage. La création d'un court métrage peut montrer ce que vous avez à offrir en tant que cinéaste dans un joli petit paquet. Voici 10 étapes pour vous guider dans la création d'un court métrage, du concept à la soumission.

    1) Réfléchissez à une idée d'histoire.

    Écrivez des exemples de conflits et les scénarios qui en découlent. Ne rendez pas l'histoire trop compliquée ou épique. Il ne s'agit pas d'un long métrage, d'un succès au box-office hollywoodien. Pensez à des conflits simples et généraux, puis concentrez-vous sur les détails.

    Une fois que vous avez une idée générale de l'histoire, rédigez un traitement de l'histoire (vue d'ensemble de l'histoire du début à la fin). Puis, après avoir vérifié que l'histoire ne comporte pas de failles, écrivez le scénario de l'histoire. Celtx est un bon logiciel d'écriture de scénario, gratuit. Veillez à écrire le scénario dans le format approprié. Une fois le scénario terminé, demandez à une personne de votre entourage de le relire. Il y a de fortes chances qu'elle repère des erreurs que vous n'avez pas remarquées, car elle n'a pas de préjugés sur le scénario.

    2) Créez un calendrier pour le reste de la préproduction, de la production et de la postproduction.

    Il s'agira de votre guide personnel auquel vous pourrez vous référer tout au long du processus de création de votre film. Votre planning doit inclure chaque petit détail de ce qui se passe et quand (où et quand les acteurs doivent être, à quelle heure l'équipe doit être appelée, etc.) ). Le fait d'avoir ces informations à portée de main vous aidera grandement lorsque les gens poseront plus tard des questions sur les heures et les dates.

    3) Trouvez et finalisez votre lieu de tournage.

    En fonction de votre scénario, trouvez un ou plusieurs lieux de tournage pour le court métrage. Gardez à l'esprit les questions logistiques qui se poseront lors du choix du lieu de tournage (combien de temps disposez-vous du lieu, y a-t-il un accès électrique au lieu, l'équipe pourra-t-elle accéder facilement au lieu, quels permis sont nécessaires pour utiliser le lieu, etc.)

    4) Trouvez et constituez votre équipe.

    En utilisant les moyens d'information disponibles (craigslist, groupes Facebook locaux, groupes de cinéastes locaux, collèges/universités), constituez une équipe qui effectuera certaines tâches sur le plateau. Les postes de base sont les suivants : Réalisateur (si vous n'êtes pas réalisateur, ce que je vous recommande vivement), directeur de la photographie, opérateurs du matériel de son, Gaffer (opérateur d'éclairage), maquilleur, coach d'acteur, clap et assistants de production. Certaines de ces tâches peuvent être confiées à une seule personne, mais si vous disposez d'un nombre suffisant de personnes pour se concentrer sur leur métier particulier, tout se passera plus facilement pendant la production. Vérifiez également si les membres de votre équipe possèdent ou ont accès à l'équipement nécessaire au tournage. Si ce n'est pas le cas, c'est un autre problème que vous devrez résoudre.

    5) Trouvez vos Acteurs

    En utilisant des méthodes similaires à celles utilisées pour trouver votre équipe, trouvez les acteurs nécessaires en fonction de votre scénario. Utilisez différents canaux pour trouver vos acteurs. Il peut s'agir d'agences de recrutement, de programmes de théâtre universitaires ou collégiaux, de la liste de recherche, de groupes Facebook, etc. Organisez des essais pour les rôles. Cela vous donnera une idée du niveau de compétence de chaque acteur. Assurez-vous de noter les informations de chaque acteur (nom, coordonnées). Vous pourriez en avoir besoin plus tard.

    6) Réunion de lecture du scénario

    Une fois que vous avez trouvé de bonnes options d'acteurs pour remplir les rôles du scénario, organisez une lecture du scénario avec tous les acteurs qui auront un rôle parlant. Une lecture du scénario permet à tous les acteurs de lire le scénario pour voir comment le dialogue s'écoule avec les acteurs. Vous, ainsi que toute autre personne que vous jugez essentielle à la production (réalisateur, producteur, scénariste, coach d'acteur, etc.), devez être présents à la lecture du scénario. De préférence, demandez à quelqu'un d'autre de lire la narration du scénario, afin de pouvoir étudier les acteurs et la façon dont ils interagissent entre eux. Prenez de nombreuses notes sur les commentaires et les changements possibles. Si vous remarquez des problèmes importants dans la performance d'un acteur avec le dialogue, discutez-en avec lui, afin qu'il puisse apprendre et corriger le problème.

    7) Modifier le scénario (encore)

    Après la lecture du scénario, reprenez votre scénario avec vos notes de la lecture du scénario et apportez les modifications nécessaires. Parfois, il s'agit simplement de changer quelques mots, et d'autres fois, de modifier certaines scènes. Ces modifications ont pour but de rendre le scénario plus fluide, de rendre la production plus efficace et, à long terme, d'améliorer le film dans son ensemble. Plus vous travaillez à l'édition du scénario maintenant, moins vous aurez de temps à consacrer à l'édition sur le plateau pendant la production.

    8) Production

    En suivant le calendrier que vous avez créé précédemment, commencez le processus de production. C'est en fait le moment où le tournage du film a lieu. Soyez constamment conscient des contraintes de temps. Pendant la production, si vous n'êtes pas sûr de quelque chose, demandez conseil à l'un de vos spécialistes. Vous avez la grande vision du film, mais c'est votre équipe qui en fait une réalité. Veillez à les respecter, ainsi que vos acteurs, et à bien les traiter. Si possible, fournissez au moins de l'eau, sinon de la nourriture, à votre équipe et à vos acteurs.

    Après chaque session de tournage, vérifiez vos "dailies", ou plans de la journée. Vérifiez s'il y a des erreurs ou des problèmes dans les prises de vue. Cela vous permettra de déterminer si un nouveau tournage est nécessaire. Planifiez votre emploi du temps en conséquence.

    9) Post-production

    Une fois la production terminée, il est temps de passer à la post-production. Cela inclut le montage du film. En fonction de vos compétences en matière de montage, vous pouvez faire appel à un spécialiste pour monter votre film ou le monter vous-même. Je vous conseille vivement de faire appel à une personne ayant une expérience du montage, qui sera présente avec vous pendant le montage et vous servira de conseiller.

    10) Finalisation et soumission

    Une fois que votre film est monté et terminé, il est maintenant prêt à être diffusé. Si vous ne l'avez pas encore fait, recherchez les festivals et les concours de cinéma. Souvent, votre communauté locale organise une sorte de festival du film auquel vous pouvez participer. Même si vous remportez un prix lors d'un petit festival communautaire, vous pourrez dire que vous êtes un cinéaste primé.

    D'autres possibilités concernent les canaux en ligne. Téléchargez votre film sur youtube, vimeo, les festivals de films en ligne, etc. Faites connaître votre court-métrage en utilisant les réseaux sociaux en ligne et les sites de blogs. Plus vous ferez connaître votre film, plus les gens le verront.

    Si vous avez pris le temps et fait les efforts nécessaires, vous pourriez très bien avoir quelque chose de qualité que vous pourriez utiliser comme un outil pour une utilisation future. Le fait de disposer d'un court-métrage de qualité, voire primé, vous donnera plus d'atouts pour obtenir un emploi et la reconnaissance des festivals

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Comment faire un film pratiquement gratuitement !

     

     

    Vous êtes donc un cinéaste en devenir, mais vous n'avez pas les fonds nécessaires pour réaliser votre premier film. Vous avez un scénario et une idée de base sur la façon de faire un film. Génial ! Vous vous asseyez et établissez le budget dont vous aurez besoin pour réaliser ce film, de la soupe aux noix. Puis vous faites une dépression en voyant tout l'argent nécessaire et vous décidez que vous auriez dû devenir avocat à la place. Vous pourriez vous lancer dans la collecte de fonds, demander des subventions, économiser vos sous, mais cela peut prendre beaucoup de temps et n'avoir que peu ou pas de succès.

    Personne ne veut entendre que vous êtes un cinéaste en herbe. Les fruits de votre travail sont votre carte de visite et vous devez les produire le plus tôt possible. Une option consiste à tenter de réaliser un film gratuitement. C'est un défi, mais pas impossible car je l'ai fait moi-même.

    Tout d'abord, décidez si vous faites un court ou un long métrage. C'est important. Vous pouvez le faire avec n'importe quelle longueur de film. Autrefois, un court métrage était plutôt une carte de visite qui avait rarement le potentiel de gagner de l'argent. Les longs métrages pouvaient remporter des prix tout comme les courts métrages dans les festivals, mais ils avaient également plus de chances d'être considérés comme des candidats à la distribution. Les temps ont changé grâce aux nombreux sites Internet comme Spike TV, YouTube et autres. Il semble que le court soit le nouveau long, alors optez pour un court métrage si possible. C'est plus facile et potentiellement plus intéressant au bout du compte.

    Faire parler de vous et de votre film doit commencer tôt dans la partie. La publicité a toujours été importante, mais elle l'est encore plus aujourd'hui. Dans notre monde connecté à Internet, le bouche-à-oreille est redevenu l'un des moyens les plus importants de faire de la publicité, avec des médias sociaux tels que Twitter. Les gens veulent entendre l'histoire qui se cache derrière l'histoire. Il est souvent important d'aider à gagner un public qui sera investi dans votre parcours et donc curieux de voir le produit final.

    La première chose à faire est d'aller de l'avant et d'établir ce budget. Essayez d'éviter la ventilation. L'approche que je recommande est de mettre en place une campagne de collecte de fonds simple de toute façon pendant que vous organisez la pré-production. Vous voulez d'abord obtenir un parrainage fiscal, de sorte que si vous avez la chance de recevoir des dons, ils seront déductibles des impôts.

    C'est très attractif pour les personnes qui pourraient penser à jeter une pièce dans votre cagnotte. Je recommande FracturedAtlas.org parce qu'ils rendent le processus de demande facile. En gros, vous vous inscrivez et payez une cotisation mensuelle et voilà, vous avez un parrain fiscal. Ensuite, allez sur un site de collecte de fonds tel que IndieGoGo.com et mettez votre campagne sur leur site et connectez-la à Fractured Atlas.

    Créez une page Facebook pour que les gens puissent suivre l'évolution du film. Les gens veulent sentir que vous consacrez chaque instant et chaque ressource à la réalisation de votre film. Si vous restez silencieux pendant un mois, ils penseront que rien ne se passe. Vous devez leur faire sentir que le projet progresse, même pendant les périodes où vous devez vous consacrer à votre travail quotidien. Une phrase par jour peut faire toute la différence. Elle peut porter sur n'importe quel aspect de votre parcours cinématographique sur ce projet. Y compris votre frustration d'avoir interrompu votre flux avec d'autres obligations dans votre vie. Si le projet est dans votre esprit, il doit être dans celui de vos disciples.

    Veillez à diffuser le lien de votre campagne sur tous vos sites de réseaux sociaux et sur vos listes de diffusion. Deux choses seront ainsi accomplies : De la publicité pour votre film et des dons potentiels. N'oubliez pas d'insister sur le fait que les donateurs peuvent faire un don d'un dollar seulement.

    Après cela, allez de l'avant, faites quand même votre film. Si vous obtenez de l'argent, tant mieux, mais si vous n'en obtenez pas, votre projet continue d'avancer. Regardez le temps que vous avez calculé pour la pré-production, la production et la post-production. Maintenant, quelle que soit la durée, multipliez-la par 5. La "fée des clés à molette" vous lancera beaucoup de choses à chaque étape du voyage. Ne vous inquiétez pas, c'est juste la façon dont l'Univers teste votre dévouement à votre métier. À propos, lorsque vous calculez un budget, assurez-vous qu'il y ait une colonne intitulée "Clés de voûte".

    La constitution de votre équipe peut être délicate lorsque vous n'offrez pas d'argent. Lorsque vous rédigez des annonces pour trouver une équipe, rappelez-vous que les gens font toujours des projets pour obtenir quelque chose en retour. Ce n'est pas une mauvaise chose. Vous faites votre film pour obtenir quelque chose en retour. Cela peut être de l'argent ou simplement une expérience, mais tout le monde veut quelque chose. Faites donc en sorte que l'annonce ait de la valeur, qu'elle soit attrayante et sympathique. Vous n'avez pas besoin de révéler l'intrigue de votre film, mais mettez en avant les aspects du film qui pourraient être utiles à une bande démo.

    Par exemple, si le film comporte des scènes d'action ou des effets spéciaux, vous devez mentionner que ce film comportera ce type de scènes qui constituent un excellent matériel pour une bobine ! À la fin de votre annonce, assurez-vous de mentionner la "compensation" : "Crédit et DVD du film". Cela peut suffire. Voyez quelles morsures vous obtenez. Si vous n'obtenez pas beaucoup de réponses, voire aucune, vous devrez peut-être compléter la compensation par du troc.

    Ne le faites pas au début, car vous ne voulez pas vous retrouver dans une situation où vous devez plus de temps que vous ne pouvez en donner à plusieurs personnes. Le suivi est très important, alors assurez-vous que ce que vous offrez en retour peut être fait, même si c'est plus tard que plus tôt. La plupart des gens veulent 1] de l'expérience, 2] du crédit et 3] super important : du métrage.

    Vous finirez par faire du troc, ce qui est en fait une bonne chose au final. Lorsque vous proposez le troc, mentionnez votre éventail de compétences. Vous devez décider quelles compétences offrir et pourquoi. Vous pouvez proposer des services que vous maîtrisez et qui vous permettront de rendre la pareille rapidement. Vous pouvez aussi proposer une compétence que vous aimeriez développer davantage, ou obtenir en échange du matériel de démonstration. Le troc peut être une excellente expérience de lavage de mains.

    - Pour le casting, la démarche est la même : offrez du crédit et une copie du film. Des tonnes d'acteurs sont à la recherche de projets. Le résultat final le plus important pour eux est le métrage. Souvent, ils rencontrent beaucoup de réalisateurs qui ne leur donnent jamais une copie du film. Veillez donc à ce que, quoi qu'il arrive, ils obtiennent une copie du film. Si le projet capote et n'est jamais terminé, vous devez quand même leur donner leurs scènes, car elles seront toujours du matériel de bobine pour vous deux. Par-dessus tout, votre réputation est importante ! Vous ne voulez pas être connu comme quelqu'un qui ne tient pas ses promesses.

    Pour gagner du temps dans le processus de casting, il suffit de regarder les bobines des acteurs et de voir s'ils savent jouer. Cependant, je dois dire que toutes les bobines ne rendent pas justice à un acteur. Personnellement, je n'aimais pas les regarder car il était plus important de voir ce qu'ils pouvaient apporter à mon projet. Il y a de nombreux facteurs qui peuvent conduire à une moins bonne performance. Si vous pouvez voir les gens en personne, c'est mieux sur toute la ligne. Le temps et l'expérience m'ont permis de voir les capacités réelles qui se cachent derrière une mauvaise prestation. Si vous débutez, visionner une bobine à l'avance vous fera gagner du temps et de l'argent.

    Faites en sorte que votre projet ne soit pas syndiqué afin d'éviter de nombreuses complications et dépenses. Assurez-vous que ce statut est connu lors de l'appel à casting afin d'éviter qu'une tonne d'acteurs syndiqués se présentent alors qu'ils ne l'auraient pas fait. Si des acteurs syndiqués décident de se présenter à votre audition non syndiquée et d'obtenir un rôle, vous devrez leur demander s'ils ont un nom non syndiqué à utiliser pour votre production. De nombreux acteurs sont gênés par leur statut syndical, car les emplois syndiqués ne sont pas toujours abondants. Assurez-vous que vous êtes tous deux sur la même longueur d'onde si vous décidez de les rappeler ou de leur faire passer un casting.

    Si vous pouvez organiser un casting quelque part gratuitement, ce serait l'objectif à atteindre. Il n'est pas rare de faire des castings dans le sous-sol d'une église, dans un appartement ou une maison. Veillez simplement à ce que l'acteur se sente à l'aise dans cette situation. Il devrait idéalement y avoir au moins une femme dans votre équipe de casting et elle devrait accueillir les gens à leur arrivée. Chacun doit se comporter de manière professionnelle. Il est interdit de laisser traîner des bouteilles de bière et de faire de l'humour déplacé. Vous voulez que les gens prennent votre production au sérieux et se sentent en sécurité.

    Vous avez votre équipe et vous êtes prêt à faire un film ! Les conditions météorologiques peuvent entraver un tournage, même si votre production se déroule à l'intérieur. Vous pouvez tout de même envisager de tourner pendant les saisons connues pour leur beau temps. Les gens peuvent être retardés à cause du mauvais temps ou le mauvais temps peut décider de faire échouer votre scène en extérieur. La période de mai à octobre est généralement idéale dans la majeure partie de l'Amérique. Dans les États du sud, les mois de juillet et d'août peuvent être un peu écrasants en raison de la chaleur et des coupures de courant dues au fonctionnement des climatiseurs de tout le monde. Les saisons froides, neigeuses ou pluvieuses peuvent également entraîner des complications. Vous devez évaluer vos besoins, mais ne vous inquiétez pas si vous ne pouvez pas avoir le scénario parfait.

    Où tourne-t-on ? Croyez-le ou non, vous pouvez obtenir des lieux de tournage gratuitement. Les commissions cinématographiques des États ont souvent un département des lieux de tournage et certains peuvent vous être très utiles. Par exemple, l'État du New Jersey encourage les cinéastes à utiliser l'État comme toile de fond. Leur département des repérages possède des listes de lieux utilisés comme décors de films et vous transmettra ces informations gratuitement. Le coût des lieux de tournage peut varier d'un gros budget à la gratuité ! Il existe d'autres avantages, notamment un programme de crédit d'impôt de 20 % et une exonération des taxes de vente et d'utilisation. Assurez-vous de vérifier les États voisins et leurs avantages pour votre projet.

    - En ce qui concerne l'assurance, de nombreux cinéastes prennent le risque de ne pas l'utiliser pour leur projet. Je ne dis pas que c'est une bonne idée, car c'est très risqué. Mais si vous choisissez cette voie, vous devez vous assurer que tous vos acteurs et votre équipe ont une clause de renonciation dans leur formulaire de décharge afin qu'ils ne puissent pas vous poursuivre en justice. Puis, à votre tour, vous devez réfléchir aux risques liés au tournage. Si vous prenez le risque de ne pas avoir d'assurance, vous voudrez éviter les scènes utilisant du feu, des cascades, des armes, des animaux, etc. J'ai participé une fois à un tournage dans les bois où nous avons découvert qu'il y avait une forte population de tiques. Plusieurs personnes ont été mordues et ont donné leurs factures d'hôpital au réalisateur. Ces choses peuvent arriver et vous devez donc trouver le moyen de créer la situation la plus sûre possible pour vous et ceux qui travaillent avec vous.

    - Lumières, caméras, équipement, oh là là ! Lorsqu'il s'agit de déterminer quelle est la partie la plus importante de tout le processus, on pourrait dire que la caméra est cette partie. Il est préférable de tourner tout projet en HD pour ne pas être limité si l'occasion se présente. La définition standard (SD) est désormais un format dépassé qui ne répond plus aux normes de diffusion. Même l'Internet utilise la HD. La bonne nouvelle, c'est qu'il est plus facile de se procurer une caméra HD ; même la moins chère a un bon rendu. Chaque caméra a son propre look dans certains cas, mais comme vous essayez d'être aussi bon marché que possible, vous devrez peut-être faire avec ce que vous pouvez obtenir. L'idéal est de faire appel à des directeurs de la photographie qui possèdent leur propre caméra, si ce n'est pas déjà le cas.

    Vous avez également besoin du reste de l'équipement nécessaire pour ne pas avoir un film sombre et silencieux, sauf bien sûr si c'est ce que vous recherchez. Faites une liste de contrôle de l'équipement requis pour un tournage : Caméra, lumières, perche, microphone, gels, etc. Les écoles vous prêteront souvent du matériel pour vos projets, même jusqu'à un an après l'obtention de votre diplôme. Si vous appartenez à un syndicat d'acteurs, ils ont également des recours pour emprunter. Passez des annonces pour emprunter ce dont vous avez besoin. Il est difficile de trouver un directeur de la photographie qui possède son propre matériel, mais cela existe. Mentionnez-le dans votre annonce. De plus, les gens feront des choses en échange d'être "un figurant" dans votre film. Sortez des sentiers battus pour tous les aspects.

    Mais n'oubliez pas que le facteur le plus important est d'avoir un bon contenu et de bonnes performances.

    - La nourriture est un aspect très important de la production. Si les moteurs de vos acteurs et de votre équipe ne sont pas nourris, ils ne fonctionneront pas. C'est peut-être un domaine dans lequel vous devez dépenser de l'argent. Vous n'avez pas besoin de fournir des plats élaborés, mais la nourriture est importante. Passez des annonces sur Craigslist, Mandy.com et ShootingPeople.org et voyez si vous avez la chance de trouver un étudiant en cuisine à la recherche d'un crédit de restauration. Ils ont peut-être des contacts pour obtenir des dons de nourriture.

    Vous pouvez même demander aux épiceries fines s'ils sont prêts à offrir un repas pour le tournage en échange d'une mention au générique et/ou sur le site Web du film. Souvent, les plats chinois, les pizzas, le riz et les haricots sont bon marché et peuvent nourrir beaucoup de monde. Essayez d'éviter les repas individuels car ils peuvent s'accumuler. Veillez également à distribuer la nourriture au fur et à mesure que les gens apportent leurs assiettes, afin qu'une personne ne se serve pas d'une portion pour 12. Les gens peuvent revenir se resservir une fois que tout le monde a eu sa part.

    - Rassemblons tous les éléments ! Tout d'abord, je vous recommande vivement d'apprendre à éditer. C'est une compétence qui vous aidera à bien des égards, surtout pendant vos premiers films. Elle vous permettra d'économiser beaucoup d'argent et vous aidera à penser à l'avance pendant le tournage. La post-production devrait, en quelque sorte, commencer pendant la production. Faites appel à des stagiaires en montage pour organiser les séquences, faire des montages grossiers de scènes, etc. Cela vous aidera à voir si les choses fonctionnent ou manquent et c'est aussi un bon moyen d'auditionner des monteurs pour aider à finaliser le film si vous ne pouvez pas le faire. Assurez-vous simplement de mettre en place la façon dont VOUS voulez que les choses soient étiquetées et organisées et faites toujours faire le travail chez vous. Important : ne laissez pas le métrage sortir de chez vous. Vous devez utiliser un système qui fonctionne pour vous car si vous devez prendre le relais à tout moment, vous n'avez pas besoin de jouer au détective avec votre projet de post-production.

    - Votre film est terminé et maintenant nous revenons à la publicité ! Continuez à constituer une liste de diffusion en commençant par toutes les personnes impliquées de près ou de loin dans le film. Si vous prévoyez d'organiser une projection, c'est là que vous devez distribuer les DVD du film que vous devez à vos acteurs et à votre équipe. Encouragez tout le monde à faire connaître votre projet aux personnes qu'ils connaissent. Donnez-leur toujours l'impression que c'est notre film et qu'ils feront passer le mot.

    L'essentiel, pour tout ce que vous voulez faire dans la vie, c'est de foncer. Il faut tout un village pour réaliser un film, mais cela n'arrivera jamais si vous ne vous y mettez pas. La route sera cahoteuse et parsemée d'obstacles. Considérez chacun d'eux comme un défi que vous comptez relever d'une manière ou d'une autre. Votre film ne correspondra peut-être pas à votre vision initiale, mais ce n'est pas grave. C'est ça, la réalisation d'un film : trouver des solutions et les réaliser !

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  •  

    Le Canon EOS est-il un appareil photo numérique de qualité ?

     

    Vous envisagez donc d'acheter un nouvel appareil photo numérique ? Vous avez peut-être déjà fait quelques recherches et vous savez que le type d'appareil photo que vous souhaitez est un reflex numérique, et vous devez maintenant passer aux choses sérieuses pour choisir votre reflex numérique. J'espère que ma revue du Canon EOS vous aidera. Si vous vous êtes intéressés à la gamme de reflex numériques EOS de Canon, vous êtes en présence d'une gamme d'appareils photo numériques de qualité. La gamme EOS a un appareil qui répondra à vos besoins, que vous soyez un débutant achetant son premier appareil de qualité ou un professionnel.

    Les deux gammes d'EOS sont la série D et la série Rebel. Ce sont toutes deux de belles gammes d'appareils photo, la série D étant la plus coûteuse des deux. Le 50D est l'appareil qui commence à combler le fossé entre les amateurs et les professionnels. Le reste de la série D est destiné aux photographes plus expérimentés ou professionnels. La série Rebel est davantage destinée aux photographes débutants ou amateurs. Ils ont tous d'excellentes caractéristiques et si vous êtes en train d'apprendre, la série Rebel vous permettra d'évoluer sans avoir à faire un autre investissement dans un avenir proche.

    La série D comprend le 50D, le 7D, le Mark II, le III1D et le III1Ds, et le IV. La fourchette de prix pour cette gamme va d'environ 1100 à environ 7000. Cette série est destinée aux photographes professionnels, comme le montre la gamme de prix. Le 50D offre une résolution de 15,1 mégapixels et le Mark III1Ds permet d'atteindre 21,1 mégapixels.

    La série Rebel comprend les modèles XS, XSi, T1i et le nouveau T2i et la gamme de prix pour cette série va d'environ 600 à environ 900. Cette série est davantage destinée aux photographes débutants ou amateurs. Le XS vous donnera 10,1 mégapixels tandis que le nouveau T2i vous donnera 18 mégapixels.

    Je pense qu'il est important de noter que lorsque vous achetez ces appareils, les appareils de la série Rebel sont tous livrés avec un objectif de base, généralement le 18-55. Lorsque vous achetez la série D professionnelle, l'objectif n'est pas fourni avec l'appareil, vous devez l'acheter séparément. Je suis sûr que si vous êtes un professionnel, vous avez déjà une belle gamme d'objectifs.

    En ce qui concerne les objectifs, il en existe une gamme assez large. Téléobjectif, grand angle et macro, la sélection peut être déroutante pour un débutant. L'objectif fourni avec la série Rebel est un bon objectif pour les débutants, mais vous ne tarderez pas à vouloir vous diversifier.

    Je possède le Rebel XTi depuis quelques années maintenant. Je me situe dans la catégorie des amateurs lorsqu'il s'agit d'utiliser un appareil photo. Je ne suis pas un professionnel. Mais je peux vous donner mon avis sur le Rebel. C'est un excellent appareil pour un débutant ou un amateur.

    Les photos que j'ai prises avec cet appareil sont claires et nettes et je suis constamment étonné des superbes photos que j'obtiens avec cet appareil. Lorsque j'ai acheté l'appareil, j'utilisais un appareil photo numérique et cet appareil m'a aidé à devenir un meilleur photographe. Je ne sais toujours pas comment utiliser toutes les fonctions de l'appareil, mais l'une des raisons pour lesquelles j'ai choisi cet appareil est qu'il m'a permis d'évoluer.

    C'était un investissement assez important pour moi et je ne voulais pas le dépasser en peu de temps. J'ai acheté quelques objectifs supplémentaires jusqu'à présent, un 75-300 et un 85-200. Mon prochain investissement sera un objectif grand angle, mais je n'ai pas encore pu décider lequel.

     

    Ma plus belle photo à ce jour avec cet appareil a été prise lors de notre séjour à Hawaï il y a quelques années. Nous avons fait une excursion avec des dauphins et pendant que les dauphins sautaient et jouaient, je prenais des photos.

    Avez-vous déjà essayé de tirer sur une cible en mouvement lorsque vous ne savez pas d'où elle vient ? J'ai pris beaucoup de photos ratées ce jour-là, mais j'ai fini par en prendre une qui en valait la peine. J'ai attrapé un dauphin en plein vol, arqué au-dessus de l'océan, et l'image est si claire et nette qu'on peut voir les gouttes d'eau qui s'échappent de sa queue. Voilà pourquoi j'aime mon appareil photo.

    J'espère que ma revue des reflex numériques Canon vous a aidé dans votre choix d'un nouvel appareil photo reflex numérique. Télechargez votre guide

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique