• ABDALLAH BOUZIDA, UNE PERSONNALITÉ MARQUANTE DU CINÉMA

     

    L'ANNÉE 2011 A VU S'ÉTEINDRE MALHEU-REUSEMENT DEUX PERSONNALITÉS QUI ONT MARQUÉ LA SCÈNE CULTURELLE ET AUDIOVISUELLE DANS NOTRE PAYS,LE COMÉDIEN ABDALLAH BOUZIDA, UNE PERSONNALITÉ MARQUANTE DU CINÉMA, ET LE JOURNALISTE ABDOU BENZIANE. 
     

    L'acteur algérien Abdallah Bouzida est décédé, en effet, samedi dernier à Alger à l'âge de 68 ans des suites d'une longue maladie, a-t-on appris auprès de sa famille. Né à Jendouba (Tunisie) le 22 juillet 1943, Abdallah Bouzida a entamé sa carrière artistique dès le début des années 1960. Il a étudié l'art dramatique à l'école d'actorat de Sidi Fredj aux côtés d'autres artistes avant d'enseigner la langue arabe à l'Institut d'art dramatique de Bordj El Kiffan (Alger) en 1965. Outre des rôles joués dans des longs métrages et des feuilletons télévisés, le défunt acteur s'est intéressé à l'écriture dramaturgique. Il est l'auteur de plusieurs pièces de théâtre, radiophonique notamment, dont le Cimetière (Alger, 1974). Il a aussi contribué à la traduction vers l'arabe de plusieurs œuvres littéraires d'auteurs algériens et étrangers comme celles de Kateb Yacine. Wekal leklab (Mangeur de la chair de chiens), un vagabond dangereux qui kidnappe un écolier. Un personnage incarné dans le film le Défi est l'un des rôles ayant marqué la carrière du défunt acteur. Sa dernière apparition sur le grand écran était dans le film Beur, blanc, rouge de Mohamed Zemouri. Quant au journaliste Abdou Benziane, plus connu sous le nom de Abdou B, il est décédé samedi matin au CHU Mustapaha Pacha (Alger) suite à un malaise cardiaque, a-t-on appris auprès de ses proches. Né le 12 aôut 1944 à Barika (Batna), Abdou B. est diplômé de la première promotion de l'Institut national de journalisme d'Alger dans les années soixante. Abdou Benziane qui a fait ses premiers pas de journaliste à la revue El Djeich, a dirigé dans les années 1980, en tant que rédacteur en chef, la revue les Deux Ecrans, un périodique consacré au cinéma et à la télévision. Il a par ailleurs travaillé à l'hebdomadaire Révolution africaine. Abdou B. a été nommé à deux reprises directeur général de l’ENTV (1990-1991 et1993-1994). En 2003, il a été chargé du dossier de l'audiovisuel, lors de la manifestation «l’Année de l'Algérie en France". Il a d’autre part occupé le poste de consultant auprès du Conseil national économique et social (CNES) lors des assises nationales sur le déveloopement local. Journaliste audacieux prônant la liberté, Benziane a collaboré dans de nombreux journaux nationaux, particulièrement la Tribune et le Quotidien d'Oran où il était chroniqueur. En 1991, M. Benziane avait subi une opération à cœur ouvert. Le défunt était père de trois enfants

     
    « TOUS LES RÉALISATEURSItalie: décès de l?acteur des westerns spaghetti Giuliano Gemma Rédaction en ligne Mis en ligne merc »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :