• .5E ÉDITION DES JOURNÉES CINÉMATOGRAPHIQUES D'ALGER DU 26 AU 30 OCTOBRE 2014 Cap sur le cinéma de la

    5E ÉDITION DES JOURNÉES CINÉMATOGRAPHIQUES D'ALGER DU 26 AU 30 OCTOBRE 2014

    Cap sur le cinéma de la diversité

    Taille du texte : Decrease font Enlarge font
    Cap sur le cinéma de la diversité

    L'Association «A nous les écrans» qui oeuvre pour la promotion du cinéma algérien et qui participe à l'émergence de nouveaux talents, offre la possibilité à tous les créateurs en Algérie et d'ailleurs de participer à son concours de scénario, mais aussi de donner une existence et vie à leurs films en participant aux Journées cinématographiques d'Alger (JCA) qui auront lieu entre le 26 et le 30 octobre prochain. L'Association «A nous les écrans» lance ainsi un appel à participation pour les JCA dont le règlement est disponible sur le site www.jcalger.com et la date limite d'envoi des films est fixée au 20 septembre. 
    Les Journées cinématographiques d'Alger (JCA) est le premier Festival de cinéma lancé à Alger en 2009 et considéré comme le carrefour culturel entre l'Europe, l'Afrique et le Moyen-Orient. Cette manifestation cinématographique indépendante a été l'initiative de l'Association «A nous les écrans», un mouvement initié par de jeunes réalisateurs et cinéphiles qui avaient fait la promotion du court métrage et du documentaire dans la capitale algérienne. Dès leur lancement, les JCA ont bénéficié du soutien du ministère de la Culture, de l'Onda et de la Cinémathèque d'Algérie.
    Chaque année, de nombreuses stars accompagnent les JCA: il y a eu les cinéastes algériens Saïd Ould Khelifa, Amor Hakkar, Rachid Bouchareb, Nadia Zouaoui mais aussi des cinéastes étrangers comme l'Egyptien Ahmed Atef, les Français Régine Abadia et Angélo Cianci, le Marocain Mohamed Belhaj, les Palestiniens Ashraf Mashrawi et Nizar Hassan, le Grec Nikos Megrelis, ou encore la star turque Nadir Saribacak et les Syriens Ghassan Abdallah et Lama Tayara. Ces journées ont lancé la carrière de nombreux jeunes et nouveaux cinéastes algériens et ont permis à d'autres de s'illustrer dans le paysage cinématographique algérien. Suite au succès des JCA à Alger et leur impact positif sur la scène cinématographique, de nombreux festivals ont vu le jour dans la capitale algérienne. Les JCA restent le festival majeur pour la nouvelle génération. Les Journées cinématographiques d'Alger dont le programme est toujours aussi riche en invités, en conférences et en échanges, anime la scène cinématographique dans la capitale en créant un carrefour perpétuel de rencontres et de débats entre les cinémas du Maghreb, d'Orient, d'Europe et d'Amérique.

    5e édition du concours de scénario
    L'Association «A nous les écrans», a le plaisir de vous annoncer le lancement de la 5e édition du concours national du scénario, en partenariat avec le ministère de la Culture et l'Office national des droits d'auteurs (Onda). Le concours est ouvert à tous les auteurs de scénarios du court métrage et du documentaire. Les textes devront être rédigés en français ou en arabe, soigneusement saisis et envoyés uniquement par mail à: anouslesecrans@gmail.com
    Les scénarios doivent être originaux, jamais réalisés pour la télévision, le cinéma ou à titre privé. Un jury composé de trois professionnels du cinéma et de la littérature. La date limite pour l'envoi des scénarios est fixée au 20 septembre 2014. La date des remises des prix est fixée pour la dernière semaine d'octobre 2014, lors des JCA (Journées cinématographiques d'Alger). Le Concours national du scénario organisé par l'Association «A nous les écrans» depuis 2009 est devenu une tradition dans le paysage cinématographique national et chaque année plus d'une centaine de scénarios entre courts métrages, documentaires et longs métrages, atterrissent au siège de l'association. Un jury de professionnels sélectionne les meilleurs textes, récompense les plus talentueux et distribue des mentions et des encouragements aux plus méritants. L'association «A nous les écrans» est fière d'avoir contribué à la transformation des scénarios primés en film, comme c'est le cas pour la lauréate de la première édition en 2009, Yasmine Chouikh pour son scénario Djins ou encore pour le lauréat de l'édition 2011 Anis Djaâd pour son scénario le Hublot, ou encore le lauréat du meilleur scénario de documentaire 2012, Menad Mbarek qui était présent avec son court métrage durant la 4e édition des JCA en 2013.

    « .Documentaire : La Syrie douloureuse, en images et en crisLes 12e rencontres cinématographiques de Béjaïa reportées à septembre »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :